Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Au lieu d’analyser le problème, penchez-vous sur la solution

Dit en d’autres termes « Arrosez les fleurs pas les mauvaises herbes » (titre d’un livre des années 90) car vous prendre la tête pour décortiquer le problème, passer votre temps à refaire et refaire l’histoire vous bouffe votre énergie et permet à votre ami LE STRESS de s’installer confortablement. Donc, penchez-vous D’ABORD SUR LA SOLUTION et ensuite vous pourrez profitez de vos erreurs pour en faire une expérience positive.

EN FACE D’UN PROBLÈME OU D’UNE SOLUTION DÉLICATE vous devez :

  • préciser vos objectifs (soyez clairs dans ce que vous voulez obtenir ou atteindre et nommez l’action à faire au PRÉSENT :  j’ai mon examen de conduite et pas j’aimerais avoir mon permis de conduire …)
  • décider ce que vous voulez changer (je prends plus de cours de conduite, je demande à mon père de m’entraîner, etc)
    voir le problème comme une chose que vous avez – vous n’êtes pas le problème- (j’ai raté le permis et pas je suis une nulle j’ai raté le permis )
  • vous concentrer sur les fois où vous avez réussi (la fois où vous avez réussi le concours de Sciences Po ou quand vous avez été pris au poste de …)
  • noter votre progression vers la solution (j’ai fumé 2 cigarettes en moins aujourd’hui ou je suis plus à l’aise avec les créneaux en côte…)
  • observer vos forces et vos victoires (je suis quelqu’un de déterminé ou quand je décide quelque chose je vais jusqu’au bout … )
     Problème ou solution au problème

Ce qui implique par ailleurs :

  • de chercher une solution au lieu de vous attarder sur un problème
  • que vous devez peut-être essayer différentes solutions avant de trouver la bonne
  • que vous devez utiliser toutes les ressources pouvant vous aider à trouver une solution
  • que vous devez parfois penser aux fois passées où vous avez dû faire face à des problèmes similaires et les avez réglés
  • que vous devez simplifier le problème, le décomposer
adieu stress

LA QUESTION MIRACLE :
Imaginez qu’un miracle s’est produit pendant la nuit et que, désormais, votre vie est comme vous la voulez :

“Si je me réveillais demain et avais la solution,  comment serait ma vie ? Quel serait le premier indice m’indiquant qu’un miracle a eu lieu ?”

 

Nous pouvons régler des problèmes grâce au même mode de pensée qui nous a permis de les créer” Einstein

Exemples :

  • “Si ça va mieux pour vous dans votre entreprise, dans votre bureau, dans votre famille (ou si ça va “un petit peu moins mal”) qu’est-ce qui sera différent ?
  • Comment allez-vous savoir que c’est différent ?
  • Qu’est-ce que vous allez voir, entendre ?
  • Comment allez-vous agir ?
  • Qu’est-ce que vous allez ressentir si le problème n’est plus là ?

Dans votre vie personnelle, à votre conjoint, à votre enfant ou à d’autres membres de votre famille, vous pouvez poser la question d’une manière plus fantaisiste. Après un petit préambule destiné à la personne en difficulté, vous lui dites:

« J’ai une question un peu farfelue, un peu bizarre à te poser; elle s’appelle la question-miracle. Supposons que cette nuit pendant ton sommeil, la fée des étoiles vient avec sa baguette magique. Elle l’agite et tous tes problèmes disparaissent. Quand tu te lèveras le lendemain matin et dans les jours et les semaines qui suivront, comment vas-tu savoir qu’un miracle est survenu ? Qu’est-ce que tu vas voir, entendre, sentir, faire? Qu’est-ce qui va te démontrer que le problème a été remplacé par une solution ?

ET QUOI ENCORE ?
La question: « Et quoi encore ? » permet à la personne de faire une description aussi riche que possible de la solution désirée. Le fait de décrire en détail un avenir dans lequel le problème est déjà résolu aide à créer l’attente que le problème sera résolu. Cette attente, une fois créée, peut aider la personne à penser et à agir d’une manière qui va mener à l’accomplissement de cette attente. Peu importe comment vous avez choisi de formuler la question-miracle, le but et le résultat de cette question sont de  projeter vous ou la personne en difficulté dans l’avenir où vous commencerez à voir, à entendre et à sentir ce que vous désirez vivre au lieu de résister à ce que vous ne voulez pas

Au lieu d’attaquer le problème, on «énergie» les solutions. Ce n’est pas du tout la même chose. Énergétiquement, c’est très différent.

Si ça va mieux dans l’entreprise, dans l’organisation et pour toute l’équipe, qu’est-ce qui va se passer ?

Intéressez-vous également à des exceptions, cad des moments où le problème ne s’est pas présenté. Pensez également à ce que vous avez fait pour arranger la situation et continuez dans cette voie. Demandez-vous “quand je n’ai pas ce problème, qu’est-ce qui se passe ?”

C’EST À VOUS :

Inspirez vous de ces exemples pour résoudre un problème (important ou pas) que vous avez en ce moment.

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

Aucune Réponse De “Au lieu d’analyser le problème, penchez-vous sur la solution”

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article