Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Avez-vous affaire à des manipulateurs ?

Tout d’abord, il faut bien dire que nous sommes tous un peu manipulateurs et que celui qui n’a jamais manipulé son fils; sa femme ou son patron me jette la première pierre. Ici, je ne vous parlerai que de ceux qui exercent un chantage affectif puissant sur vous dans divers domaines de votre vie et qui  provoquent stress et culpabilité.

LE CHANTAGE ÉMOTIONNEL

Ceux qui ont ce genre d’attitude manipulent les autres pour arriver à leurs fins et obtenir ce qu’ils veulent. C’est une façon d’exploiter les autres en les séduisant par des louanges et de la flatterie.

C’est votre patron Bernard Truc qui à l’heure de la sortie vient tout « miel » vous dire que précisément le document qu’il tient à la main est une pièce essentielle du contrat qu’il doit signer avec la Firme X. et qu’il en a besoin immédiat et que si vous pouviez le taper maintenant ce serait vraiment tellement gentil, tellement extraordinaire de votre part alors que, oui il sait, vous devez aller chercher votre petit dernier à la crèche ; bien sûr vous pourriez être responsable de la non-signature du contrat si vous ne le tapiez pas immédiatement !

C’est votre sœur ainée Hortense qui, une fois encore s’est disputée avec son mari, et qui vous dit que c’est sûr,  c’est la fois de trop et elle va se jeter du haut de pont – alors qu’elle vous a déjà joué la pièce du suicide une bonne douzaine de fois ;

C’est votre amie Gertrude qui pour la dixième fois en un an vous prête de l’argent mais vous ne vous fera pas de cadeau quand il s’agira de le garder ses horribles mouflets mal élevés au pied levé dès que l’envie de sortir la prend et vous ne refuserez pas car vous n’avez pas encore réussi à rembourser votre dette ;

C’est votre petite copine Eulalie qui vous dit d’un ton enchanteur que partir aux Maldives serait tellement sympa surtout qu’elle n’a jamais rencvontré quelqu’un d’aussi sympa et prévenant que vous et malgré vos difficultés financières vous vous enfoncez encore un peu plus parce que vous êtes fou d’elle et avez peur qu’elle vous plaque pour Bertrand et sa magnifique Porsche (que votre copine adorrrre !!!!!! )  ;

Bref, dans tous les cas de figure vous vous faites avoir dans les grandes largeurs parce que vous ne savez pas dire NON, parce que vous êtes prisonnier de vos peurs, peur d’être abandonné, peur d’être responsable du comportement d’autrui, peur d’être rejeté.

non

MANIPULÉ et MANIPULATEUR : UN JEU QUI SE JOUE À DEUX

Oui je sais c’est dur à entendre mais dès que l’un des 2 partenaires ne veut plus jouer la guerre s’arrête faute de combattants !

Dans les manipulateurs il y a :

  • le maître-chanteur toujours prêt à culpabiliser les autres et souvent de façon très subtile : 5% de ces manipulateurs conduiraient leurs victimes au suicide. (c’est le cas du patron Bernard Truc)
  • le “calculateur” qui ne fait rien de gratuit et agit toujours avec une arrière pensée. (c’est le cas de Gertrude)
  • le “flatteur” toujours prêt à vous couvrir de louanges pour endormir votre méfiance et arriver à ses fins
  • le “pleurnichard” toujours en train de se plaindre et de gémir mais qui finalement obtient ce qu’il veut soit, parce que vous en avez assez de l’entendre, soit parce que vous avez pitié de lui.
  • les manipulateurs savent se montrer tout à fait charmants et enjôleurs. Le résultat c’est qu’ils veulent obtenir quelque chose de vous et feront tout pour y parvenir! La plupart des gens qui manipulent les autres n’en sont pas conscients ils veulent quelque chose et sont déterminés à l’obtenir, ç vous faire faire ce qu’ils veulent que vous fassiez et si vous VOUS ne savez pas vous affirmez ils vous auront à l’usure alors pour cesser le jeu il vous FAUT APPRENDRE À DIRE NON (de nombreux articles sur le sujet sont déjà sortis sur ce site).

Si vous voulez réellement en finir avec ce jeu usant et souvent culpabilisant, apprendre à s’affirmer est le passage obligatoire. Sans affirmation point de salut mais une fois que vous aurez appris à le faire le JEU EST TERMINÉ, plus de manipulation.

Une personne affirmée écoute ses besoins mais tient compte de ceux de son interlocuteur. Elle se respecte et respecte l’autre. Elle n’a pas besoin de crier pour se faire entendre car les autres comprennent immédiatement qu’elle ne se laissera ni influencer, ni manipuler et elle écvoute ses besoins.

Comment faire la différence entre un manipulateur et une personne réellement sympathique ?


angel and demon, vector illustration

Une personne vraiment amicale sera avant tout une personne assertive, qui définira clairement sa position et surtout ECOUTERA CE QUE VOUS AVEZ À DIRE SANS ESSAYER DE VOUS CONVAINCRE.

Une personne sympathique n’essaie pas de profiter de vous, ne mentira pas, n’est pas égocentrique, ne vous rabaisse pas, elle ne fait pas “le vide” autour de vous.

Si vous avez des doutes, demandez à quelqu’un de votre confiance. N’oubliez jamais comme je l’ai déjà dit que :  « le maître-chanteur ne peut jouer son numéro qu’avec l’aide de celui qui se laisse manipuler”.

Exercice : Prenez un peu de temps pour vous et pensez à la personne dont vous vous méfiez.
Comment agit-elle avec vous ?
Êtes-vous à l’aise avec elle ?
 Avez-vous la sensation que vos besoins ou désirs ne sont pas 
respectés ?
Vous pose-t-elle des questions du genre “si tu fais cela” “ je 
vais…”
Avez-vous vraiment envie de faire ce qu’elle vous demande ?
Vous avez envie de fuir ? Vous vous sentez coupable ?
Vous avez peur ?
Vous avez pitié de la personne ? autre ? 


 

Les armes de la contre-manipulation:

  • Employez l’humour et l’ironie : “oui, c’est bien que tu te suicides, je ne vois vraiment aucune autre alternative à ton problème”
  • Ne vous justifiez en aucun cas et répétez toujours votre argument (comme un disque rayé) : “non, je ne partirai pas en vacances, oui je sais que j’avais dit que je partais mais je ne partirai pas en vacances”
  • Respectez la personne, restez toujours correct : “oui, tu as raison, j’aurais dû dire hier que je ne pouvais venir dîner chez toi ce soir”
  • Pratiquez l’empathie : “oui, je comprends que tu sois fâché mais je n’irai pas avec toi au concert”
  • Reprenez ses propres expressions : “oui la famille c’est sacré, tu as raison, mais je n’irai pas déjeuner avec vous dimanche prochain”
  • Pratiquez l’auto-ironie : “oui, je sais je suis une méchante femme mais je n’irai pas voir Tante Charlotte”

et

SOURIEZ, SOURIEZ, SOURIEZ !

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

7 Réponses to “Avez-vous affaire à des manipulateurs ?”

  1. 28 juillet 2016

    Fred Répondre

    C’est bien vrais cela.je les rencontres tous les jours de ma vie c’est gens là.

    • 28 juillet 2016

      sylviane Répondre

      Bonjour >Fred

      Il est nécessaire d’être vigilants et d’apprendre à s’affirmer c’est vraiment le seul rempart contre la manipulation
      le dernier article de sylviane ,Qui sont les passeurs d’âmesMy Profile

  2. 28 juillet 2016

    Muriel Répondre

    Bonjour Sylviane,

    Merci pour cet article, je reconnais trait pour trait le manipulateur qui vit en moi depuis que je suis enfant, je l’apelle mon ombre, mon diable intérieur.C’est une sacrée djihad par moments, car pour avoir accès au meilleur de moi-même il me faut sans cesse engager la conversation avec cette partie là, avec ce bourreau intérieur.
    A ce propos un livre m’y aide beaucoup de Elaine N.Aron « Le bourreau intérieur : comment de plus se dévaloriser », car j’ai compris que tant que celui-là ne sera pas dompté et remis à sa juste place, en moi, je vivrais en permanence des manipulateurs dans ma vie de tous les jours.

    Merci beaucoup pour tous vos articles, j’ai beaucoup avancé grâce à vos aides. Lumineuse journée.

    • 28 juillet 2016

      sylviane Répondre

      Bonjour Muriel

      C’est vraiment un grand pas que vous avez fait en reconnaissant votre côté manipulateur et qui est une partie de votre ombre et effectivement mieux vaut faire ami-ami avec lui plutôt que d’entrer en guerre le maîtriser et savoir qu’il peut avoir tendance à revenir si nous baissons la garde c’est un jeu entre vous et vous et j’ai le sentiment que vous savez bien vous débrouillez avec l’animal
      le dernier article de sylviane ,Qui sont les passeurs d’âmesMy Profile

  3. Bonsoir et grand merci pour ce document très riche et qui me réveil vraiment car ce que vous venez d’evoquer est totalement vrai.

  4. 29 juillet 2016

    Elisabeth Répondre

    Bonjour Sylviane,
    Je me permets d’apporter une petite touche personnelle pour avoir longtemps étudié la question, ayant été victime moi-même de manipulations à maintes reprises et ayant vécu avec des manipulateurs (y compris pervers narcissiques), jusqu’à ce que je cesse de me positionner en victime.
    – Vous dites : « Employez l’humour et l’ironie : “oui, c’est bien que tu te suicides, je ne vois vraiment aucune autre alternative à ton problème” »
    Personnellement, je trouve que poser des questions est efficace et évite d’enfoncer l’autre avec de la moquerie. Prendre un ton neutre : « Ah ? Tu veux te suicider ? C’est un choix ? Tu comptes t’y prendre comment ? Quand ? Où ? Dans quel but ? Comment t’es venue cette idée ? Qu’espères-tu résoudre en faisant cela ? Etc. (deux ou trois questions suffisent). » Et ne répondre que par des « Oui », « mmm », « Ah », « Ah bon » hochements de tête.
    Ce que le manipulateur espère, c’est déclencher une émotion, une réaction chez l’autre. Si on reste neutre de bout en bout, (sans pour autant le dénigrer, le rabaisser ou s’en moquer, ce qui ne ferait qu’attiser son feu intérieur), il finit par se désamorcer : il n’a pas de prise. On laisse ainsi se dégonfler ce qui fait qu’il est entré dans une stratégie de manipulation (liée à une souffrance ancienne).
    – Vous dites aussi : « Reprenez ses propres expressions : “oui la famille c’est sacré, tu as raison, mais je n’irai pas déjeuner avec vous dimanche prochain”. Pratiquez l’auto-ironie : “oui, je sais je suis une méchante femme mais je n’irai pas voir Tante Charlotte” »
    Pour ma part, je ne le laisse pas penser que j’adhère à une image négative de moi, même sur le ton de l’humour. Parce que c’est tendre le bâton pour me faire battre, en provoquant l’autre à renchérir. Je tâche de m’en tenir à une réponse la plus neutre possible, en restant calme et sans me mettre sur la défensive ni dans mes paroles, ni dans le ton de ma voix, ni dans la gestuelle, sans y mettre soi-même un jugement en retour ; « Tu peux y aller seul, si tu veux. Pour ma part, je n’irai pas chez tante Charlotte ». S’il explique qu’on est sans coeur, on peut répondre : « Ce n’est que ton opinion, ça n’en fait pas une vérité ». Quand j’utilise l’humour, c’est pour désamorcer : « Tiens, il pleut des reproches aujourd’hui ? »
    Toujours d’observer la scène de manière détachée pour ne pas se laisser happer dans un scénario qui ne nous fait pas du bien. Rester lucide c’est un défi qui demande un certain apprentissage. Je constate que lorsque je parviens à me délester de mes propres pensées négatives et jugements (cesser de coller une étiquette de manipulateur sur l’autre), l’Univers se charge d’arranger les choses et de remettre de la paix dans mes relations en me mettant au contact de personnes bienveillantes ou en affinant ma compréhension de la situation et de l’autre. Comme vous le dites si bien, Sylviane, c’est un jeu qui se joue à deux. Si l’un s’extirpe du jeu, l’autre ne peut plus y jouer et les choses s’améliorent.
    Merci pour tous vos excellents conseils.

  5. 3 août 2016

    sylviane Répondre

    Bonjour Elisabeth

    Chacun de nous aura, selon les statistiques affaire à un manipulateur et des « techniques » ont été mises au point mais chaque manipulé trouvera ce qui lui convient en fonction de la personne qui est en face de lui. Pour moi l’humour n’a rien d’insultant bien au contraire (bon, dans la mesure où c’est de l’humour véritable et pas de la méchanceté déguisée) cela permet d’alléger l’atmosphère, de prendre du recul et donne vraiment d’excellents résultats mais chacun doit trouver le meilleur moyen à partir du moment où il ne veut plus « jouer »
    le dernier article de sylviane ,Qui sont les passeurs d’âmesMy Profile

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article