Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



L’amour inconditionnel : mythe ou réalité

ON ENTEND PARLER D’AMOUR ET ENCORE D’AMOUR

MAIS L’AMOUR INCONDITIONNEL EXISTE-T-IL VRAIMENT ?

PEUT-ON VRAIMENT AIMER OU ÊTRE AIMÉS INCONDITIONNELLEMENT ?

Je vous propose de lire la première partie de l’article que j’ai écrit sur le blog de Fabrice Béal Operation-Succes.com

 L’AMOUR INCONDITIONNEL : MYTHE OU RÉALITÉ ?

et de me laisser vos commentaires qu’un tel sujet ne manquera pas de susciter

 

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

10 Réponses to “L’amour inconditionnel : mythe ou réalité”

  1. 12 janvier 2012

    Fabienne Répondre

    bsr , aimer est déjà difficile même si c’est très beau mais l’amour inconditionnel ça doit être magique mais aussi très difficile a faire avec les mauvaises habitudes que l’on nous a enseigné !!! peut on y arriver tout de même !!! je ne le sais pas !!! bonne soirée

    • 17 janvier 2012

      Sylviane JUNG Répondre

      Oui Fabienne on peut y arriver et jeudi prochain vous trouverez des exercices qui vous y aideront.

      Comme le dit Maxence dans son témoignage nous avons tellement été conditionnés par des SI depuis que nous sommes nés : si tu as de bonnes notes… Si tu ranges tes affaires que nous avons fini par croire que l’amour qu’on nous porte est toujours conditionné à des « SI TU FAIS CECI, SI TU ES COMME CELA » eh bien je t’aimerais sinon NON tu n’es pas digne d’être aimé.

      Seulement le hic dans tout cela c’est que nous devons nous aimer nous-mêmes et finalement c’est UNIQUEMENT ce dont il s’agit : « S’AIMER INCONDITIONNELLEMENT » et miracle ensuite les autres feront pareil.

      Cela paraît difficile mais croyez-moi on y arrive

      Merci pour votre commentaire

  2. 17 janvier 2012

    Maxence Répondre

    Bonjour Sylviane,

    C’est la première fois que j’écris un commentaire sur ton blog car ton titre m’a interpellé.

    C’est une question que je me pose souvent. Et honnêtement, l’amour inconditionnelle, ça doit exister 1 cas sur 10 000.

    Je vais prendre un exemple tout simple. Je travaille, j’ai un bon statut social et j’en ai marre de la vie. Je veux faire moine bouddhiste. Et bien, imaginez la réaction de la famille, de votre femme…Tout le monde dit que l’on devient fou.

    99.99% des gens aiment les autres personnes pour leur paraître.
    Pour ma part, je souhaite être Blogueur Professionnel. Je sais que je vais y arriver car je vais mettre tous les ingrédients en oeuvre pour y arriver.

    Tout le monde me disaient. « Allez, tu crois que c’est possible de gagner de l’argent avec un blog… »

    Et maintenant que mon blog de paris sportifs décollent et que mon blog de Course à pied commence un peu à décoller, que j’interview des experts… on ne me dit plus la même chose.

    Conclusion :

    Il faut aller au bout de ses rêves, au bout de ses objectifs. J’ai 22 ans et je peux vous dire que tous mes amis « Et bien, il n’y en a pas un qui est heureux de faire 42 ans de CDI ». Mais il n’y en a pas un qui va essayer de sortir du conformisme.

    A cause de quoi, à cause de l’amour conditionnel. Si je fais quelque chose différent des autres, on va me juger…

    Dites à quelqu’un, je suis au RSA ou je travaille dans une banque, imaginez le préjugé qu’il a…Le préjugé sera à l’opposé…
    Moi même, j’ai énormément de préjugés car l’école, mon entourage, mes parents m’ont mis des disquettes dans la tête. Toutefois, j’essaye de me les enlever le plus souvent possible…

    Désolé pour ce long commentaire et au plaisir. 😉

    A très vite.

    PS : Félicitation et bravo pour tout ce que tu as fait sur ton blog jusqu’à maintenant. 😉

    Maxence.
    le dernier article de Maxence ,Mon interview vidéo avec Antoine De Wilde : Champion de France 2008 du 3000m steepleMy Profile

    • 17 janvier 2012

      Sylviane JUNG Répondre

      Merci Maxence d’avoir pris le temps de faire un commentaire

      Je partage tout à fait ce que tu dis car effectivement on nous met plein de disquettes dans la tête et c’est à nous de les enlever (tu trouveras des trucs pour cela dans l’article de jeudi). Avoir le courage de sortir du rang, de faire ce que nous aimons, d’aller au bout de ses rêves eh bien il faut du courage c’est vrai car dès que nous ne faisons pas comme les autres nous sommes vite catalogués de zinzins » mais continuer à être zinzins et
      réussir nécessite d’un ingrédient majeur qui est L’ESTIME DE SOI (je m’aime inconditionnellement et je me sens capable de réussir)

      Quand nous nous aimons, nous nous acceptons nous pouvons trébucher pas mal de fois sur le chemin mais nous ne doutons pas de notre valeur au contraire rater nous donne encore plus de volonté d’y arriver.

      Tu n’as que 22 ans mais apparemment tu as déjà compris le système pour réussir et je te dis BRAVO du fond du coeur car je ne doute pas un seul instant que tu seras BLOGUEUR PRO et dis-toi bien que ceux qui te soufflent leur poison dans les oreilles t’envient de faire quelque chose que eux n’ont pas le courage de tenter.

      La Rochefoucauld disait « qui vit sans folie n’est pas aussi sage qu’il croit »
      alors va jusqu’au bout de ta folie(pour les autres) et de tes rêves (pour toi

      A bientôt et merci pour tes compliments

      e

      Sans cet ingrédient

  3. 21 janvier 2012

    Jean-Charles Répondre

    Bonjour Sylviane,

    On sent que le sujet t’inspire 🙂

    « Dis-moi ce que tu penses et je te dirai qui tu es. »

    Tout vient de nos pensées dans 99.9 % des cas.

    Beaucoup de gens font l’erreur de croire que la solution se trouve à l’extérieur.

    Ils ne comprennent pas que si par exemple ils désirent une relation stable, ils doivent dans un premier temps faire le ménage chez eux et cautériser leurs cicatrices pour éviter d’attirer toujours les mêmes problèmes récurrents.

    Il n’est pas toujours facile d’en prendre conscience et d’admettre que nous sommes seuls responsable de notre réalité.

    C’est la raison pour laquelle tant de gens préfèrent jouer le rôle de la victime plutôt que celui de responsable et agir en conséquence.

    Les dirigeants actuels de nos sociétés font aussi tout pour entretenir ce mode de pensée…

    Hé oui, une victime ne conteste jamais.
    le dernier article de Jean-Charles ,Henry Luce (1898-1967) ou le créateur de la presse magazineMy Profile

    • 22 janvier 2012

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Jean-Charles

      Oui le sujet m’inspire car pour moi l’acceptation de soi et l’amour qui en découle a été et est encore la structure -même de ma pratique thérapeutique. Si l’auto-estime n’est pas au RV ou est au ras des pâquerettes toute notre vie s’en ressent. C’est construire un gratte-ciel ou une maison sans fondations

      Je me suis rendue compte au fil des années que dès que mon client reprenait conscience de ses capacités et s’acceptait INCONDITIONNELLEMENT

      • 22 janvier 2012

        Sylviane JUNG Répondre

        je continue ayant fait une fausse manip

        il arrivait à concrétiser des objectifs dont il ne se serait jamais cru capable auparavant.

        Donc, il me semblerait judicieux que tout travail sur soi commence par ces bases

  4. 23 janvier 2012

    Bernadette GILBERT Répondre

    Magnifique article Sylviane !!! Et quelle réflexion… J’ai cherché à croire à l’amour inconditionnel pendant longtemps, jusqu’à ce que je réalise qu’il était inutile de chercher à aimer tout le monde tant que je n’aurais pas appris à m’aimer moi, telle que je suis, que je deviens ou resterai toujours. C’est toute une limite à accepter et je crois que j’aurai besoin de toute ma vie pour y parvenir. Mais j’y travaille et je travaille fort !
    C’est ce que j’aime dans ton article : ton explication de la raison pour laquelle on ne peut aimer les autres inconditionnellement… J’ai peur de ceux qui cherchent à nous convaincre qu’il faut (!) aimer les autres.
    D’ailleurs, j’ai toujours dit à mes enfants qu’ils n’étaient pas obligés d’aimer tout le monde. Mais c’est un autre sujet…
    Merci pour ce bel article, Sylviane. Je fais suivre à quelques-unes de mes amies !
    le dernier article de Bernadette GILBERT ,Ecolomag, le magazine des écolos pratiquesMy Profile

  5. 23 janvier 2012

    Bernadette GILBERT Répondre

    J’ai oublié, Sylviane, ton lien nous fait quitter ton blogue… au lieu de s’ouvrir dans une nouvelle fenêtre !
    le dernier article de Bernadette GILBERT ,Capsules : des réponses à vos questions de cuisine santéMy Profile

    • 23 janvier 2012

      Sylviane JUNG Répondre

      Merci Bernadette,

      C’est normal que l’on quitte mon blog car c’est un article invité donc quand tu cliques tu arrives chez Fabrice.

      Merci pour tes encouragements et oui l’acceptation de soi est un gros morceau comme je l’explique dans la 2e partie de cet article et je lisais encore un livre hier au soir qui martelait « tout part de nous, nous voyons toujours les autres à travers notre lorgnette »

      Pas facile car dès qu’on critique on se critique soi-même et même si on s’en rend compte il est parfois difficile d’arrêter le train en marche.

      A bientôt et merci pour ta fidélité

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article