Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Le ronron des chats est anti-stress, VRAI OU FAUX ?

Je suis une passionnée de chats (j’en ai recueilli cinq) et les peigner ou les caresser a toujours été pour moi un plaisir réconfortant et … APAISANT.

Quelle ne fut pas ma surprise de lire – il y a quelque temps déjà – que les ronrons de mes amis félins avaient un pouvoir thérapeutique et que de nombreux médecins recommandaient à leurs patients de prendre un chat pour combattre le stress. Voici donc aujourd’hui des histoires de chats 

Souvent nous répétons des phrases lues ou entendues qui à force d’être répétées deviennent des croyances qui s’appuient sur des bases parfois totalement erronées ou … complètement vraies.

A partir d’aujourd’hui, j’entame donc une nouvelle série d’articles intitulée VRAI OU FAUX ?

 

Le ronron des chats est anti-stress, VRAI OU FAUX ? VRAI

IMG_1683

« J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure  »   Hippolyte TAINE

NOS AMIS LES CHATS

Rien qu’en France, ils seraient plus de 11 millions c’est dire si nos tigres domestiques sont présents dans pas mal de foyers

Tous les spécialistes disent que la présence d’un animal en maison de retraite, hôpitaux ou même dans les prisons est bénéfique pour tous ceux qui en ont la charge.


Des chats ont ainsi été adoptés par certaines personnes âgées (ils donnent moins de travail que les chiens, pas besoin de les promener par exemple) et on a pu constater que leur santé physique et psychologique s’améliorait nettement.

Le fait d’avoir un but et un compagnon dont ils avaient à s’occuper leur a donné un regain d’énergie.

Connaissez-vous la ronronthérapie ?

Il est aujourd’hui reconnu que le ronron de nos chats apaise le stress et serait anti-jet lag

Pour Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse auteur du livre « mon chat et moi, on se soigne » le ronronnement du chat « apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire ».

La journaliste santé, Véronique Aiache a écrit un livre elle aussi « La ronron thérapie« , aux éditions Guy Trédaniel.

Pour elle, le chat est « un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psycho-moteur » note-t-elle rapportant les résultats d’une étude menée dans les années 1950 par le corps médical américain.

Ils soigneraient donc l’anxiété, le stress et même l’insomnie mais écoutons ce que nous en dit l’article suivant :

Les bienfaits thérapeutiques d’un chat de compagnie

(extrait de l’article BIENFAITS THÉRAPEUTIQUES D’UN CHAT DE COMPAGNIE  

Grâce au bien-être que procure la compagnie du chat, le maître voit augmenter ses défenses immunitaires, ce qui favorise le processus d’amélioration et de guérison.

Le chat, grâce à son affection et sa joie, donne envie de vivre et de se sentir bien. Il a été prouvé que la compagnie d’un chat donne des résultats considérables non seulement dans les cas de pathologies psychiatriques, mais également dans les cas d’hypertension artérielle et d’infarctus du myocarde. En effet, observer le chat, le caresser, lui parler dans un contexte serein de non-compétitivité, provoque immédiatement une chute de la pression artérielle.

En effet, observer le chat, le caresser, lui parler dans un contexte serein de non-compétitivité, provoque immédiatement une chute de la pression artérielle.

Le mécanisme en jeu est un processus de type affectif et émotionnel. Le professeur Benson de l’Université de Harvard a mené des études sur la relation entre les émotions, la relaxation et leurs résultats bénéfiques.

 

Le chat qui relaxe

L’état de relaxation qui dérive de la compagnie d’un animal provoque des changements du point de vue physiologique : le rythme cardiaque ralentit, le rythme respiratoire diminue, les muscles se détendent. Ceci explique l’amélioration de certaines pathologies de l’appareil locomoteur grâce aux animaux.

L’état de relaxation coïncide avec la diminution de production d’adrénaline et d’hormones corticoïdes (les hormones du stress) produites par le corps en réponse à des situations de crise.

Les émotions positives, en outre, stimulent la production d’endorphine, qui permet de supporter les stimuli douloureux, et renforcent le système immunitaire, permettant ainsi d’affronter victorieusement les maladies infectieuses.

Vivre avec un chat, qui en général nous choisit, et ne se fait pas choisir, suscite des sentiments forts, tels que l’amour, la crainte, la curiosité, la tendresse. Le professeur Ballarini de l’Université de Parme définit le chat comme « un animal émotionnel, qui charme celui qui le rencontre ».

« Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser chez lui « – Victor HUGO

Les cafés à chats au Japon « NEKO CAFE »

Neko (chat en japonais) Cafe

Crée à Taiwan en 1998, les chats ont depuis colonisé plus d’une centaine de cafés dans l’Archipel dont une quarantaine rien qu’à Tokyo.

 

Invasion_des_chats_Japon
http://japon.aujourdhuilemonde.com/que-font-les-japonais-dans-les-cafes-chats

À Tokyo il existe de plus en plus de cafés de ce type où les japonais stressés peuvent venir caresser ou jouer avec eux.

Les chats circulent en liberté dans ces lieux de plus en plus prisés.

Attention ce ne sont pas des jouets et les propriétaires sont vigilants. Pas question de leur tirer les moustaches ou la queue ni même de les prendre dans les bras.



On vient dans ces cafés pour passer un bon moment dans le calme et la bonne humeur en buvant du thé et en écoutant le ronron des petits félins. Ils sont traités comme des princes et sont tout sauf malheureux

Le premier bar à chats européen a ouvert ses portes à Vienne et là les clients peuvent les caresser mais aussi les prendre dans leurs bras.

Tous les chats viennent de refuges viennois et sont traités comme des rois par tous les amis de nos amis félins

« Les chats apaisent l’âme. Un chat n’a aucun souci, parce qu’il pense de manière intuitive « Pal Gerhard Olsen.

Nos tigres domestiques sont donc un bon moyen d’évacuer le stress seulement en les caressant et en écoutant leurs ronrons, c’est quand même mieux que des antidépresseurs SAUF

si vous êtes allergiques aux poils de chats, mais là c’est une autre histoire …

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

34 Réponses to “Le ronron des chats est anti-stress, VRAI OU FAUX ?”

  1. Bonjour Sylviane,

    100% d’accord avec toi tu penses bien, moi une « accroc » des chats.
    Tu viens de lire mon article à ce sujet. 🙂

    J’ajoute que les chats en dormant ont le pouvoir de supprimer les énergies négatives accumulées dans notre corps. En dormant ils se libèrent de la négativité qu’ils ont emmagasinée.

    Enfin par rapport à l’allergie, je suis allergique au poils de chat parmi d’autres allergènes. Mais j’aime trop chats et chien pour me priver de leur présence et affection.

    Grâce à l’homéopathie et surtout en supprimant le lait de vache de mon alimentation et en adoptant une hygiène de vie pour avoir un « colon » en bon état. 🙂 Tout va bien !

    Merci à mon médecin homéopathe et immunologue qui m’a guidée il y a plus de 15 ans maintenant, à l’époque où n’était pas encore admis que l’intestin était le foyer de notre immunité et le 2ème cerveau de notre organisme.

    Pour tous les amoureux des chats et autres animaux à poils, il faudrait leur dire de ne plus écouter les PUBS qui vantent les milliers de produits laitiers proposés dans les rayons des grandes surfaces.

    Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, ils n’entretiennent pas notre santé, ni notre ligne, mais en revanche enrichissent l’industrie alimentaire !!

    Bien amicalement,
    Christine
    le dernier article de Christine Votre Efficacite Personnelle ,Être ZEN et EfficaceMy Profile

    • 4 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Merci Christine pour ce long commentaire et surtout en ce qui concerne les allergies aux poils de chat (chose que j’entends fréquemment alors que j’ai une amie asthmatique qui a 3 chats sans problèmes

      Où est l’erreur ?

      Je savais pour les énergies négatives et mes 5 minous se chargent donc des miennes merci à eux

      Je recommande à ceux qui liront ce commentaire d’aller sur ton blog pour lire ton article qui parle de chats mais aborde les bienfaits du chat sous un angle différent (votre efficacité personnelle)

      Merci à toi

    • 8 avril 2013

      Marie Répondre

      Bonsoir Christine,

      Je suis ravie de lire ton témoignage, pour deux raisons !
      D’abord de savoir que tu aies pu trouver un médecin qui connaissait l’importance du colon. C’est bien rare.
      Et que tu aies aussi pris conscience des problèmes liés au lait.
      La propagande est telle…J’ai écrit un article aujourd’hui même sur le sujet !
      Donc si je comprends bien l’allergie aux poils de chat devient supportable quand on n’agresse plus la muqueuse du colon ?
      Bon à répéter autour de soi.
      Je n’ai pas ce problème, et si je l’avais, je l’ignorerais comme toi.
      Je n’imagine pas me passer de chats !
      Bonne soirée.
      le dernier article de Marie ,Migraines et maux de tête, l’alimentation joue souvent un rôleMy Profile

  2. 4 avril 2013

    zenie Répondre

    Bonjour Sylviane, j’aime vivre avec mon chat et l’observer. Le soir, on fait calinou si je regarde la télé, il en profite pour faire un petit somme sur mon ventre !

    zenie
    le dernier article de zenie ,Le ciel de notre têteMy Profile

    • 4 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Zénie

      Je comprends tout à fait que tu aimes vivre avec ton chat car vois-tu quand je m’absente je suis toute contente de retrouver ma ménagerie, ils sont de fidèles compagnons et chacun a sa personnalité et sa façon d’agir comme nous

  3. 4 avril 2013

    Valérie Anne Répondre

    Bonjour Sylviane ,
    Merci pour tous vos articles forts intéressants .
    Celui-ci me touche particulièrement . Car d’une part j’ai une petite chatte et des qu’elle me sent fatiguée ou calme elle vient ronronner vers moi.
    Et puis en tant qu’artiste instinctivement je peins des animaux,et surtout des chevaux…
    Au plaisir de vous lire.
    Encore merci pour tous ces articles simples claires et précis .
    Bien amicalement
    Valerie
    Ps: je vous ai écrit récemment ..sans réponse ?
    Avez vous reçu mes mails?

    • 4 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Valérie

      Non je n’ai rien reçu et c’est étonnant mais peut-être est-ce parti dans les spam, de toute façon je réponds toujours très vite donc sans réponse il y a de quoi s’étonner

      Les artistes aiment bien peindre les chats et les chevaux aussi d’ailleurs mais à propos des chats Léonard de Vinci disait d’eux que : »c’était des animaux parfaits pour la peinture (et le reste car il adorait les chats)

      Quand l’une de mes chatoune a cassé une lampe de prix et cadeau d’un ami pour mes 18 ans + un magnifique vase dès que les objets sont tombés à terre ils ont tous décampé et je ne les ai pas revus pendant une demie journée tellement ils « savaient » que j’allais me fâcher.

      Drolatique parce qu’il n’y avait plus, rien à faire mais eux savaient qu’ils avaient fait une bêtise

      Ça ne m’étonne pas du tout que votre chatoune « sente » quand ça ne va pas leurs antennes fonctionnent vraiment bien

  4. 4 avril 2013

    Amanda Répondre

    Je suis tout à fait d’accord avec votre excellent article Sylviane.

    En effet, la relation affective qui se créé entre l’être humain et l’animal porte à celui-ci de nombreux avantages. Herbert Benson a observé que dans 75% des cas d’insomnie – pour ne citer que le problème du sommeil sur lequel je travaille actuellement – la présence d’un animal améliorait cette situation invalidante.

    La relation humain-animal favorise un climat de sérénité, de calme, de joie, rassure et a un effet sur « la production d’adrénaline et autres hormones en raison de la bonne humeur et la tranquillité intérieure. Il augmente également la production d’endorphines (les molécules que les processus cérébraux sous l’influence des émotions), ces substances sont capables d’élever le système immunitaire et donnent une plus grande résistance à l’organisme humain contre les infections. »

    En soins palliatifs, la présence de « l’animal-thérapeute » comme je l’appelle, est extrêmement importante. La mise en oeuvre de la Pet Therapy apporte un grand plus aux soins, à la qualité de vie des enfants, adultes et personnes âgées. Mais c’est un vaste thème et je ne veux empiéter sur l’espace des commentaires.

    Compliments Sylviane. Votre réflexion sur ce thème est fondamentale. Il faut élargir cette culture du rapport avec l’animal et du respect que nous lui devons.
    Amitiés.

    Amanda Castello
    le dernier article de Amanda ,Les bienfaits de l’argile : terre miraculeuse ?My Profile

    • 4 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Amanda

      Je sais bien que vous aimez les animaux puisque nous luttons toutes les deux pour qu’on les respecte ce qui n’est souvent pas le cas

      J’ai toujours 4 minous qui dorment auprès de moi sur la couette et chacun s’y est installé avec naturel et prend la place que les autres lui concèdent et j’avoue que cela me rassure (et parfois me tient chaud) de les avoir auprès de moi chacun avec sa personnalité.

      Je connaissais les bienfaits des chats/chiens thérapeutiques et même dans les prisons où les hommes en charge d’un animal se réinsèrent plus facilement que ceux qui n’en ont pas.

      Ayant toujours eu la chance de vivre avec des animaux, j’ai laissé mes enfants grandir toujours avec un chien et j’avoue ne pas le regretter parce que vivre auprès d’un animal qui dépend de nous leur a appris le dévouement et la compassion deux qualités qu’ils n’auraient peut-être pas développées avec autant de facilité s’ils n’avaient pas grandi avec leur chien

  5. Bonjour Sylviane,
    Comme toi, je suis passionnée par les chats et n’ai jamais vécu sans en avoir un. Ils m’ont suivie dans mes émigrations,ont été les compagnons de toutes mes luttes et de toutes me victoires, les consolateurs de mes peines et les gardiens de mes nuits…
    J’ai été très touchée de lire l’info sur les neko cafés. Je l’ignorais et je crois qu’ils n’existaient pas au moment où je vivais là-bas. Mais je ne suis pas étonnée. Les Japonais ont un sens absolument exacerbé de la nature et du bien-être qu’elle apporte. Alors, ils doivent être plus capables que d’autres de savoir exploiter les forces d’un chat. Je crois aussi que le Kitty (le chat sans bouche) qui a fait fureur un peu avant l’an 2000 a aussi largement contribué au succès des chats thérapeutes.
    Je réalise aussi à quel point il était logique que ce soit les Japonais qui inventent et développent ce concept, eux qui ne se touchent jamais ! A Vienne, je pencherais plus pour un sauvetage de chats abandonnés quant au pays du Soleil levant, c’est un sauvetage d’humains via les chats…
    Une dernière chose : c’est quand même à cause du Japon que j’ai dû abandonner un des chats de ma vie. Il nous a été impossible de trouver un appartement qui l’accepte (à cause des tatamis) et j’ai encore le cœur serré 17 ans après en pensant à ma Galinette, même si la personne qui l’a accueillie était de toute confiance.
    En émigrant au Québec, j’ai apporté mon chat savoyard ! Et il est toujours là.
    Pardon pour ces épanchements, mais le sujet me rend logorrhéique, c’est dire ma passion.
    Merci, Sylviane, pour ce voyage au pays des chats nos grands amis et à bientôt !
    le dernier article de Bernadette GILBERT ,Tarte avocat, lime et sirop d’erable (cru et vegan)My Profile

    • 5 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Merci Bernadette pour ce long commentaire d’autant que toi ayant vécu au Japon tu connais les japonais mieux que moi

      Effectivement ton explication est probablement la bonne, ils ne touchent pas les autres au contraire des africains qui sont eux très « toucher » les cultures sont différentes bien sûr et les autrichiens que je connais relativement bien pour y avoir passé de longues vacances peuvent être assez froids parfois mais c’est peut-être la raison que tu donnes leur amour des animaux

      Je sais combien on peut être triste de laisser derrière nous un animal que nous aimons, j’ai vécu ça avec un de mes chiens j’avais 11 ans j’y pense encore parfois c’est dire

      Quand je suis revenue m’installer au Portugal, j’avais une petite chatoune (12 ans) qui ne se laissait jamais attraper alors pour les vaccins bonjour

      Un jour je lui ai « parlé » en lui disant ma fille, si tu ne te laisses pas attraper tu restes ici et c’est fini » Pour te la faire courte impossible d’aller chez le véto qui m’a quand même donné le papier parce qu’il me connaissait bien (et les 3 autre minous) et finalement un jour avant le départ elle s’est laissée mettre dans le panier. Bon elle y est restée presque 24h mais au moins nous avons réussi à embarquer tous les 5

      Entre fous de chats nous nous comprenons
      Alor

  6. Salut Sylviane,

    Attention, les chats ne font pas que vous déstresser.

    J’en ai 5 en fait.

    Donc, on ne peut pas dire que nous n’aimons pas ces petites bêbêtes.

    Mais il y a un moment quand même où je suis au bord de la crise de nerfs.

    C’est quand je sors du magasin et que j’ai acheté 18 boîtes, 3 paquets de croquettes et 50 litres de litière!

    Sinon, ça va et honnêtement je ne les empaillerais pour rien au monde.

    Mon épouse et moi avons chacun un grand chéri dans le tas et là, c’est le bonheur surtout pour moi qui suis une bonne partie de la journée dans mon divan.

    A noter que nous sommes à la campagne et qu’ils passent quand même une bonne partie de la journée dehors.

    Je viens de voir un reportage sur les bars à chat au Japon (je reste sérieux 🙂 parce que pour se détendre les japonais ne sont pas que branchés chats) et je me dis que je pourrais faire fortune.

    10 euros de l’heure…avec mes 5 poussy cat, il y a de quoi faire.

    @mitiés.
    Christian.
    le dernier article de Christian de Destresse Marketing ,Des conseils indispensables pour travailler à la maisonMy Profile

  7. 5 avril 2013

    Sylviane JUNG Répondre

    Bonjour Christian

    Avant de trouver les litières que j’achète aujourd’hui c’était souvent pour moi aussi un problème pour charroyer tous les sacs de litières (j’habite au 4e) alors maintenant les petits volumes que j’emploie qui paraissent au départ plus chers que les autres arrivent finalement au même prix, sont plus hygiéniques et ne stresse plus

    Je crois que tu pourrais en effet faire un deal avec les japonais des Ardennes belges qu’en penses-tu ?

  8. 6 avril 2013

    Nicole Répondre

    Bonjour Sylviane,
    Je profite des trois chats de ma voisine qui me rendent visite, mais j’aime beaucoup les dessiner comme tu as pu le remarquer, quelque soit la technique, les chats sont de merveilleux modèles pour la peinture mais également des modèles de vie!
    le dernier article de Nicole ,Commentaires sur Pâques approche, êtes vous prêts les poussins? par Nicole HoggeMy Profile

    • 7 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Nicole

      Oui, j’ai remarqué que tu aimais les dessiner et tu fais ça très bien

      Je connais un peintre à Brunoy (où j’habitais avant mon installation à Lisbonne) qui faisait des sanguines j’aurais bien aimé qu’ils me fassent mes chats de l’époque malheureusement mes finances ne me le permettaient pas

      Le chat a, je crois beaucoup inspiré les artistes et Léonard de Vinci les aodrait

  9. Bonjour Sylviane,
    Comme toi j’aime beaucoup les chats mais aussi les chiens. Lorsque j’étais à la campagne mes chiens et chats cohabitaient très bien.
    Maintenant que je suis en appartement je n’ai plus que mes chiens car les chats étaient trop habitués à être dehors. Ce sont donc les nouveaux propriétaires qui s’en occupent. Les chats sont attachés au lieu tout autant qu’à leur maître.
    Il es vrai que leur ronrons me manquent. Les câlins des chiens n’ont rien à voir.
    Je te souhaite la meilleure journée.
    Danièle
    le dernier article de Danièle de Forme et bien-être ,Où sont passées les couleurs du printemps ?My Profile

    • 7 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Danièle,

      C’est vrai que les chats au contraire des chiens n’aiment pas du tout changer d’habitat et j’ai toujours pensé que la mort (après maladie) de 3 de mes chats français quand je suis arrivée ici venait du fait qu’ils étaient enfermés alors qu’avant ils avait un grand jardin, les arbres et toits du voisinage

  10. Bonjour Sylviane,

    J’ai cru voir quelque part que c’était à la salive et non aux poils des chats que les gens étaient allergiques…

    J’ai vu aussi dernièrement sur un autre blog que les chats absorbaient l’énergie négatives des personnes et s’en libéraient lorsqu’ils dormaient.

    Une chose me surprend au sujet de ces cafés où il y a des chats: il me semble que le chat est un animal solitaire qui ne vit pas en bande. Je me demande comment peuvent-ils être heureux?

    C’est aussi ce que je me pose comme question lorsque je songe à mon amie qui en possède 12 dans son appartement…

    Amicalement,

    Sco! 😉
    le dernier article de Sco@routine couple ,Tomber en amour et le resterMy Profile

    • 7 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Sco!

      Tu sais il faut avoir l’habitude de voir les chats évoluer dans la maison et surtout … dormir. Ils dorment plus de 20heures par jour alors même s’ils n’aiment pas trop être pris dans les bras (ce qui est interdit au japon dans les Neko Cafe on peut quand même les caresser et ça pour la plupart ils adorent

      A Vienne ce sont des chats qui ont été abandonnés ou/et maltraités alors être bien traités dans ce café est pour eux une aubaine et ça je peux te le confirmer car mes 5 chats portugais ont tous été ou sauvé de la piqure fatale ou jeté de voiture en marche sur une autoroute ou abandonné sur une plage alors je crois qu’ils sont plus contents d’être traités comme des rois (chez moi) que de traîner dans la rue à la merci de mauvais coups

      Le chat est indépendant mais reconnaissant je peux t’assurer qu’ils se rendent compte de la différence

      • Coucou Sylviane,

        J’aime beaucoup les chats et les chats le sentent et m’aiment.

        Ce sont des bêtes vraiment intelligentes et je sais qu’elles sont reconnaissantes, surtout lorsqu’on les sauve d’une mort ou d’un abandon. Mon amie qui en a 12 a recueilli quelques chattes qui avaient besoin d’être soignées et adoptées. C’est encore mieux de vivre en bande que de ne pas être adopté ou d’être abandonné. J’en suis consciente.

        Amicalement,

        Sco! 😉
        P.S. Je suis certaine que tes chats sont très heureux chez toi et qu’ils font ronron! 😉
        le dernier article de Sco@routine couple ,Tomber en amour et le resterMy Profile

  11. 7 avril 2013

    paul Répondre

    Bonjour,

    Je suis moi même passionné par les animaux ! Il est évident qu’ils ont un bienfait sur notre santé moral et physique.

    Merci pour cette excellent article.

    Paul de nosamisleschiens.fr
    le dernier article de paul ,Comment enlever et réduire le tartre chez le chien ?My Profile

  12. 7 avril 2013

    Sylviane JUNG Répondre

    Merci Paul de ton commentaire car lorsque l’on aime les chiens comme toi c’est certain que tu aimes les bêtes

    Ma fille vient d’acquérir un bouvier bernois (celui qui était en photo dans l’un de mes derniers articles) et je lui ai passé le nom de ton blog

    Merci à toi

  13. 7 avril 2013

    Yannick Répondre

    Bonjour Sylviane,

    J’aime beaucoup les rons-rons des chats, lorsque le mien était encore de ce monde, j’ai toujours trouvé cela reposant, au point que ça finissait par m’endormir 🙂

    A très bientôt et merci pour cet article
    Amitiés
    Yannick
    le dernier article de Yannick ,Quoi semer et planter au mois d’AvrilMy Profile

    • 8 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Yannicok

      C’est vrai que le ronron est relaxant mais figure-toi que j’ai 2 chats qui ne savent pas ronronner et mon matou a commencé (un peu) quand j’ai pris l’habitude de le caresser derrière les oreilles

      Mais les deux autres (j’en ai 5) sont de vrai 747 au décollage et moi aussi je peux m’endormir en les caressant et en écoutant les turbines

  14. 8 avril 2013

    Marie Répondre

    Bonsoir Sylviane,

    Je suis très heureuse d’avoir découvert ton article.
    Même si je connaissais déjà beaucoup de choses. Je passerais mon temps à lire des textes sur les chats !
    Je savais pour les cafés à chats japonais, mais pas pour les bars viennois. C’est très bien que cela existe.
    Les chats sont indépendants, mais pas seulement. J’ai constaté qu’un chat très indépendant peut aussi trouver du plaisir à voir arriver un autre petit matou, qui a besoin de chaleur, se coucher avec lui.
    Nous en avons…6. Alors je peux observer toutes sortes de relations
    inattendues. Ils aiment beaucoup se retrouver en fait à la fin de la journée. Et ils ont des âges très différents pourtant.
    Merci encore pour cet article.
    A une autre fois.
    le dernier article de Marie ,Migraines et maux de tête, l’alimentation joue souvent un rôleMy Profile

    • 8 avril 2013

      Sylviane JUNG Répondre

      Bonjour Marie

      Tu en as un de plus que moi et il me faut toujours batailler car beaucoup de chats abandonnés par ici et ça me fend le coeur mais 5 déjà c’est beaucoup même si l’appart est grand je ne peux pas les laisser aller sur la terrasse car du 14é étage ce serait le saut de l’ange d’autant qu’habitant au dernier étage il y a des tas d’oiseaux qui viennent ou faire leurs nids ou se reposer et évidemment beaucoup de mouettes

      Mes cinq minous ont chacun leur caractère et même tous très indépendants ils aiment bien (comme les tiens je suppose) me voir dans la maison

      C’est fou ce que nous pouvons apprendre des animaux et le ronron des chats est vraiment un antidépresseur naturel

      merci pour ta visite et je vais aller sur ton blog

  15. 9 avril 2013

    Janine CESAIRE Répondre

    Bonjour Sylviane

    J’avais déjà entendu parler de la ronronthérapie
    mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je lis tout ce qui a trait aux chats : je suis moi-même une amoureuse des chats ; comment leur résister : à un moment il y en avait 13 à la maison ; chacun avait son nom et sa personnalité ; quand des petits naissaient on ne pouvait pas se résigner à les donner ,impossible d’y toucher parce que c’étaient les petits de X ou Y donc une véritable tribu s’était installée !
    le dernier article de Janine CESAIRE ,cellulite : existe t-il un traitement efficace ?My Profile

  16. 9 avril 2013

    Maxime Répondre

    Coucou Sylviane,
    Ah les chats !
    Quand on me pose la question « quel animal voudrais-tu être, je réponds ‘un chat parce qu’il retombe toujours sur ses pattes ;-)’
    Mais il n’y a pas que ça, heureusement.
    J’adore la douceur du poil, moi qui suis très sensible au toucher, j’aime leur côté apaisant et leur ronron.
    Et j’ai découvert récemment leurs antennes et le côté anti-stress avec les Neko Cafe.
    Si j’étais malade du stress, plutôt que de me bourrer de médicaments, je prendrais un chat à mes côtés !

    Vis une merveilleuse soirée.
    Maxime
    le dernier article de Maxime ,Envie d’abandonnerMy Profile

  17. Bonjour Sylviane,
    Je suis à 100% pur la ronron thérapie.
    Outre le bien -être qu’il procure, le chachat
    de la maison nettoie les ondes perverses de
    l’astral, purifie la maison et installe une atmosphère
    de calme et de détente qui parfois nous manque.
    Je vois le mien détaler devant des démons invisibles
    parfois, surtout quand nous avons eu beaucoup de
    travail de dégagement d’émotions fait avec les clients.
    le chat travaille avec nous. Dès qu’il y a un besoin, il s’installe
    à côté ou sur la personne qui en a le plus besoin!
    le dernier article de hannah@techniquetipi ,Pourquoi je reçois des mails de gens qui se plaignent que Ho’oponopono ne fonctionne pas ?My Profile

    • 10 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Hannah,

      Je crois sincèrement que les minous travaillent pour nous sans aucun doute possible et chacun de mes 5 chats représente une partie de moi (je m’en rends compte et mes enfants aussi) donc ils sont doués d’une grande intuition et mimétisme en même temps
      le dernier article de sylviane ,Le secret des couleurs au quotidien avec hannah sembelyMy Profile

  18. 10 avril 2013

    Albin Répondre

    Bonjour Sylviane,

    ce que j’aime chez les chats, c’est leur autonomie. Mais j’avoue, que pendant certaines crises dans le passé, il ne m’ont pas été d’un grand secours. J’en ai trois à la maison et je suis toujours surpris parfois dans leurs comportements.

    La femelle, qui est la maman du second est aussi charmeuse parfois, que pourrait l’être une femme, c’est amusant. Quant au troisième, Baghera, qui approche de ses 17 ans, eh bien à chaque repas que l’on fait il vient toujours réclamé sa part.

    Mais j’avoues, que je ne pourrais m’en passer.

    Excellent journée,

    Albin
    le dernier article de Albin ,Le pouvoir de la vulnérabilité.My Profile

    • 10 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Albin

      Moi aussi je suis toujours surprise par le comportement de mes petits tigres mais quand quelque chose ne va pas ou si je suis fatiguée ils viennent tous se mettre à côté de moi

      quant à Oscar le matou (seul au milieu des chatounes) il me suit comme un toutou et quand je suis rentrée de voyage la semaine passée, il est venu pendant plus de 10′ me faire des mignons, je croyais sa gamelle vide de croquette et bien pas du tout, il avait sûrement eu peur de ne plus me revoir
      le dernier article de sylviane ,Le secret des couleurs au quotidien avec hannah sembelyMy Profile

  19. 9 décembre 2013

    Corinne Répondre

    Bonsoir Sylviane,
    J’ai enfin trouvé ton article, que je suis en train de lire avec mon gros matou plein de poils blancs sur les genoux, qui sent bon le bois et la campagne et qui ronronne doucement.
    Ce monsieur a pris l’habitude de venir réclamer son câlin du soir avant de retourner passer la nuit dehors.
    Je dit OUI à la ronron-thérapie 🙂
    @bientôt
    Corinne
    le dernier article de Corinne ,Un Bar à chats…My Profile

    • 10 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Corinne

      Oui moi aussi je dis oui à la ronron thérapie parce que mes chats m’apaisent sans aucun doute possible et comme je disais à Hannah plus haut, chacun d’eux représentent une partie de moi-même et en les voyant parfois je me dis « ça c’est toi ma chère Sylviane quand tu fais ceci ou cela … »

      Bonjour à ton minou
      le dernier article de sylviane ,Le secret des couleurs au quotidien avec hannah sembelyMy Profile

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article