Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Les difficultés peuvent devenir vos maitres VRAI ou FAUX

Depuis que le blog existe ,  j’ai écrit plusieurs articles sur la responsabilité et la victimite. Kesako la victimite ? Vous connaissez sans doute des personnes qui se plaignent toujours : gouvernement, du trou de la Sécu, des contraventions, de leur patron, de la malchance qui les poursuit en prenant tout un tas de déguisements ! Ce sont les éternelles victimes du système, du ciel, de leur famille,  bref de tout le monde. Elles souffrent de victimite plus ou moins aiguë.

ÊTES-VOUS RESPONSABLE DE VOTRE VIE OU PENSEZ-VOUS ÊTRE UNE VICTIME

Personnellement j’ai souffert de victimite aiguë pendant des décennies. J’ai accusé mes parents, mon compagnon, mes chefs au travail de tous les maux possibles et imaginables.  C’était leur faute et rien que leur faute si je n’avais pas réussi ceci ou cela, j’étais une pauvre malheureuse VICTIME des autres … Comme je vous le disais j’étais atteinte de VICTIMITE AIGUË.

J’ai expliqué dans les divers articles que vous trouverez juste après ce chapitre comment, un jour, j’ai fini par découvrir ma part de responsabilité dans ce qui m’arrivait . Un choc pour moi, un choc pour toute personne qui découvre que finalement même humiliée et battue (mon cas) chacun de nous a une part de responsabilité dans ce qui lui arrive. Super choc assuré et après une fois assumée la responsabilité quelle libération mais il faut d’abord digérer la nouvelle bien sûr et ce n’est pas le plus facile.

(Re)voir les articles :

Êtes-vous un saule pleureur ?

Victime ou responsable, subir ou réagir c’est votre choix

C’est pas ma faute

Bref si j’ai décidé de vous reparler de la responsabilité versus victimite c’est parce que j’entends nombre de gens autour de moi qui se rendent malheureux et se stressent alors que finalement la solution est juste à portée de main.Il suffit d’accepter que tout ce qui arrive dans la vie vient pour nous enseigner quelque chose c’est, comme dit le Dalai Lama, un maître. Et normalement ce mot de maître prête à confusion. Comment puis-je dire que la personne qui m’a envoyée à l’hôpital pour mauvais traitements est mon maître ?

POURQUOI LES DIFFICULTÉS PEUVENT-ELLES ÊTRE NOS MAÎTRES ?

Ce n’est pas un maître dans le sens de la sagesse mais on pourrait dire qu’il s’agit d’un professeur, nous rencontrons ce maître-enseignant pour nous aider à prendre conscience de ce qui ne va pas dans notre vie, cela ne veut pas dire qu’il est supérieur, cela veut juste dire que c’est un maître qui vient vous enseigner des choses sur vous-même, il vient vous aider à prendre conscience de ce qui est à transformer dans votre vie.

Et voici une petite vidéo qui va vous donner quelques explications sur NOS MAÎTRES

La maladie vient vous apprendre quelque chose sur vous,  sur ce qui cloche dans votre vie, elle vous demande d’arrêter et de vous pencher sur votre vie, de voir ce qui ne va pas ce qui vous frustre ou vous met en colère ….

Exemples :

  1. Vous prêter de l’argent à votre cousin parce que vous l’aimez bien malgré les sommes qu’il vous promet toujours de vous rendre … sans jamais le faire alors vous vous plaignez quand il ne peut vous rendre la somme prêtée. Et vous râlez et vous râlez … Le cousin est votre maître, il vient vous apprendre à dire NON, à vous affirmer et probablement vous aider à ne plus chercher l’amour des autres ou la reconnaissance, le cousin vient vous apprendre à avoir confiance en vous !
  2. Vous travaillez de plus en plus et vous vous accordez de moins en moins de temps personnel cependant tout en râlant comme un beau diable vous continuez à apporter du travail chez vous, vous continuez à passer au bureau le samedi – juste une petite heure … qui se transforme en une journée de travail complète et vous râlez et vous râlez … mais vous continuez jusqu’à ce qu’un accident de voiture vous oblige à rester chez vous pendant 2 ou 3 mois. L’accident est votre maître il vous est demandé de stopper ce rythme infernal (voir la vidéo de mon article précédent).
  3. Vous en avez plus qu’assez parce que votre collègue de bureau n’en fiche pas une rame et c’est vous qui devez faire le travail. Devez ??? Vraiment ??? Votre collègue de travail est votre maître, il ou elle vient vous enseigner à dire non, à mettre des limites, à vous affirmer et même peut-être à reconsidérer votre intérêt pour le travail que vous faites . Vous plait-il vraiment ou bien aimeriez-vous chercher autre chose ?
  4. Vous voyez que vos collègues de bureau ou des voisins parlent de vous ou vous critiquent, cela vous met tellement en colère que vous en perdez le sommeil. Ces collègues ou voisins sont vos maîtres,  ils sont mis sur votre chemin pour vous aider à prendre conscience qu’ils ne sont que le reflet de ce que vous pensez sur vous-même. Est-ce que vous ne vous critiquez pas vous-même ? Est-ce que que vous vous donnez de la valeur et avez une confiance en vous inconditionnelle ?

Est-ce facile de passer d’un état de victimite à celle de responsable ?  Non car acceptez sa part de responsabilité dans tout ce qui nous arrive ne vient pas du jour au lendemain, c’est un processus qui prend un peu de temps et un jour vous vous réveillez – c’est une expression – et tout de suite vous vous dites : »bien, pourquoi est-ce que je vis cela ? Pourquoi l'(univers m’envoie-t-il cela ? Qu’ai-je à comprendre ?

Donc c’est VRAI les difficultés peuvent devenir vos maîtres

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

6 Réponses to “Les difficultés peuvent devenir vos maitres VRAI ou FAUX”

  1. 8 février 2017

    Mireille Dufour Répondre

    Merci pour cette vidéo. Elle dit des choses que je sais depuis bien longtemps, mais tout à coup, j’ai le sentiment d’assimiler en profondeur une théorie que je ne faisais qu’accepter, sans réellement la vivre. En tous les cas pour les problèmes que je n’ai pas provoqués, dons je ne suis pas responsable.

    Je me bats depuis plus de trois ans contre une résiliation de bail (l’appartement dans lequel je suis née), complètement injustifiée, et je viens de comprendre, à l’instant-même, que cette cette résiliation est peut-être bonne pour moi, que je dois peut-être l’accepter.

    Je vais réfléchir à tout ça tranquillement, et c’est aussi l’occasion d’entraîner mon intuition (va falloir exercer mon lâcher-prise aussi 🙂

    Merci encore,

    Mireille

    • 11 février 2017

      Jung Répondre

      Oui Mireille quand on force pour quelque chose et que les obstacles deviennent de plus en plus fréquents quoiqu’on fasse c’est que Dame Intuition elle qui a un oeil sur le futur sait que c’est une bonne chose pour nous pensez-y une des prochaines vidéos sera là-dessus
      le dernier article de Jung ,Les chemins qu’emprunte Dame Intuition1My Profile

  2. 8 février 2017

    HENRIQUES Répondre

    Bonjour Sylviane,

    Nous avons au moins un point en commun celui de femme battue.

    Il y bien quelques années j’ai compris que la faute ne venais pas que des autres.
    Par expérience je peux confirmer que le manque d’estime de moi-même a et pose encore des difficultés au travail. Par rapport à ma vie personnelle les choses ont changé néanmoins, dans ma vie professionnelle c’est beaucoup plus difficile. Je suis fonctionnaire territoriale et dois faire face à quelques collègues très négatifs dont une perverse narcissique.
    Par rapport au comportement de cette dernière, j’ai été hospitalisée (3 mois et demi) par épuisement et dépression sévère.
    Depuis, j’ai travaillé le sujet et, ne suis sortie de la clinique sans avoir les moyens de m’en sortir à l’extérieur.

    A ce jour elle cherche par tous les moyens à continuer de me dénigrer devant d’autres personnes voire même, à remonter sur le passé professionnel, (nous étions collègues de bureau) sur une problématique pour laquelle je n’ai point été pénalisée, puisque aucune sanction dans mon dossier professionnel.

    Je suis aujourd’hui secrétaire de syndicat. Je me sens forte pour régler les problèmes des autres camarades et pas assez pour régler les miens. Le saule pleureur est là et je ne peux pas le maitriser face à cette personne qui est aujourd’hui directrice RH.

    Je dis souvent je suis responsable de ce que je ressens, pense, dis et écris. Ce langage je ne l’entends nulle part autour de moi puisque le maître mot « ce n’est pas moi qui ai dit, fait soit je ne sais pas avec un geste de la tête, je ne me souviens pas ou tout simplement le silence » On ne sais pointer que le négatif.

    Que j’ai du travail au CHSCT pour mettre en place un protocole des risques psychosociaux !!! Ceux qui entourent le Maire n’ont pas encore accepté l’importance de cet aspect des choses pour le bien être de tout le personnel communal.
    Merci de votre témoignage et de vos écrits.
    Bien à vous
    Marie

  3. 11 février 2017

    Jung Répondre

    Bonjour Marie

    Je comprends parfaitement ce que vous dites dans le commentaire car j’ai fait une dépression nerveuse en partie causée par ma folle de supérieure qui un jour m’a carrément envoyé à la figure une machine à écrire grand chariot à la figure … le coup passa si près !!! le lendemain elle s’est étonnée que la machine soit cassée une vraie folle …
    Le jour où j’ai compris que j’attirais ce genre de situation à cause de mes pensées a changé ma vie radicalement je vous conseille mais ce n’est qu’un conseil de faire le séminaire sur la saboteur que j’ai mis en ligne depuis déjà pas mal de temps croyez-moi vous ne le regretterez pas
    http://sos-stress.com/decouvrir-le-saboteur-a-change-ma-vie-et-peut-transformer-radicalement-la-votre/

    Si on me critique c’est que moi-même je me critique aie aie dur dur mais hélas vrai et on revient encore à l’estime de soi toujours la même chose mais vous y arriverez vous verrez je suis la preuve vivante qu’on le peut
    le dernier article de Jung ,Les chemins qu’emprunte Dame Intuition1My Profile

  4. 11 février 2017

    danielle Répondre

    j’ai écouté votre vidéo avec attention car des situations qui me contrarient se répètent assez régulièrement et même si je pense les attirer puisque je suis co créatrice je n’arrive pas à les solutionner, ce sont les attentes que j’ai par rapport à mes enfants. Je garde souvent mes petits enfants que je gâte, que je sors et je n’ai « aucune » reconnaissance, un mot gentil de gratitude, un geste.. tout parait normal à mes enfants .Heureusement mes petits enfants me rendent bien l’amour que je leur donne!!mais je demeure frustrée!!qu’est ce que cela veut m’apprendre? l’amour de soi !de ne pas l’attendre des autres. .j ‘ai du mal
    qu’en pensez vous??j’ai 70 ans et ce n’est pas mon éducation où rien n’était dù cordialement merci pour tous vos articles

  5. 13 février 2017

    sylviane Répondre

    Bonjour Danielle

    Précisément c’est cela que selon moi vous avez à travailler VOS ATTENTES plus vous allez lâcher prise pour cela et plus vos enfants comme par miracle ! vont vous donner de la valeur à ce que vous faites pour eux. N’attendez rien et vous recevrez tout je sais que ça parait dur à accepter mais pour l’avoir déjà vécu je sais que ça marche (j’ai bientôt 73 ans donc nous sommes de la même génération donc je vous comprends parfaitement)
    le dernier article de sylviane ,Les chemins qu’emprunte Dame Intuition1My Profile

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article