Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Un noël inoubliable

Noël devrait être un moment de grâce pour tous les enfants du monde. Hélas, c’est loin d’être le cas pour nombre d’entre eux. Personnellement,  je ne me souviens que de deux Noëls qui m’ont réellement marqués, le premier qui fut inoubliable et a encore aujourd’hui une incidence sur ma vie et le deuxième qui un triste souvenir puisque c’est le dernier passé avec mes parents vivants

Bien sûr d’autres Noëls ont été formidables car bien sûr c’était un plaisir de voir mes enfants découvrir leurs cadeaux et crier de joie devant la poupée ou la voiture rouge convoitées.

Mais mon Noël 1947 est vraiment I-NOU-BLI-ABLE.

Cet article participe à un évènement inter-blogueurs : « Les plus beaux noëls » organisé par Danièle Galicia du Blog FORME ET BIEN ÊTRE 

 

Noël, Noël
Noël, Noël

LA MADELEINE DE PROUST .

Tous ou presque en France nous connaissons la fameuse madeleine de Proust et des instants de grâce qu’il avait passés chez sa tante.Toute sa vie,  il conservera ce souvenir heureux.

Chacun de nous a « une madeleine », un moment, une rencontre, une odeur qui aujourd’hui nous « transporte » immédiatement vers cet instant-là et qui nous faire revivre et sentir  instantanément toutes les sensations de bonheur et de joie qui y sont attachées.


En PNL on appelle ça un ancrage

Personnellement, je n’ai guère de souvenirs vraiment heureux liés à mon enfance. Interne dès l’âge de 6 ans dans un pensionnat strict où je me sentais « en prison » je n’en sortais que pour passer mes mois de vacances en colonie. Pas très « shootant » comme programme !

J’ai cependant vécu un moment d’extrême bonheur,  le NOËL 1947

 

UN NOËL INOUBLIABLE

La guerre est terminée depuis deux ans, la France vit en pleines restrictions, il fait très froid et bien des foyers sont encore en deuil car beaucoup d’hommes ne sont pas rentrés.

La guerre a laissé de profondes cicatrices et le pays essaie de sortir de 5 années hélas elles aussi, inoubliables mais pas dans le meilleur sens du terme

Nous venons d’emménager dans notre nouvelle maison à Bry-Sur-Marne et la nuit de Noël maman décide de m’emmener à la messe de minuit .

Je suis âgée de 3 ans et demi et bien sûr la question du Père Noël m’occupe toute entière 

« Et Papa, il ne vient pas ?


Non, il rentre du travail plus tard et nous nous retrouverons tous à notre retour

Et le Père Noël,  il passe quand Maman ?

Ah il a beaucoup de travail donc jamais avant minuit

Tu crois qu’il va m’apporter des cadeux le Père Noël ?

Si tu as été sage, sûrement

Bon de ce côté-là ça devrait marcher me suis-je dit, (je n’étais pas encore trop rebelle à l’époque c’est un peu plus tard que ça s’est gâté !)

Donc, bras dessus-bras dessous nous voilà parties ma mère et moi pour assister à la messe.

Est-ce qu’il neigeait ? Je ne m’en souviens plus, mais froid oui il faisait un froid de canard

Et nous arrivons à l’église de Bry, pleine de gens déjà, pas de places assises, c’est bondé, tout le monde prie en latin bien sûr et moi je n’y comprends rien mais je n’ai plus froid et je ne pense qu’au Père Noël.

Subitement, la porte s’ouvre et entre une femme très élégante qui passe devant nous en laissant derrière elle un sillage de parfum qui m’emplit les narines.

Un parfum qui reste en moi comme quelque chose d’éminemment agréable et même envoutant . Il y a quelque chose de nouveau, d’inattendu dans ce sillage de parfum.

Pourquoi ? je n’en sais fichtre rien mais la femme avait un manteau de fourrure, ça je m’en souviens et elle sentait tellement bon …  Ce parfum m’est « resté dans le nez » pendant des lustres !

C’est la fin de la messe et nous voilà reparties maman et moi jusqu’à la maison, trottant comme deux petites souris qui se dépêchent pour ne pas avoir trop froid.

Nous arrivons rapidement devant la maison, ah ! des lumières dans la salle à manger , « papa est arrivé, papa est arrivé »

et aussitôt la grande question :

« Le Père Noël Maman il est arrivé lui aussi ?


Je ne sais pas, il a beaucoup de travail peut-être oui, peut-être non, il a tellement d’enfants à voir 

Nous entrons et je me jette dans les bras de mon père qui me dit tout de go :

« Le Père Noël est passé, je l’ai vu sortir juste quand j’arrivais »

Et il ouvre la porte de notre salon et là mes amis … (j’en ai les larmes aux yeux encore aujourd’hui en l’écrivant)

Sapin de Noël
Sapin de Noël

 

Je vois un magnifique sapin, plein de bougies allumées, un sapin qui aujourd’hui encore et dans mon souvenir me paraît énorme, gigantesque,  un sapin majestueux, un sapin de rêve …

Il arrivait presque au plafond, avec toutes ces bougies allumées qui scintillaient, c’était féérique, mon premier sapin de Noël, mon premier vrai Noël …

Et là j’aperçois un gros paquet, bien sûr je me précipite et ce paquet, je crois n’avoir plus jamais éprouvé autant de joie à ouvrir un paquet que ce jour-là …  

Un magnifique baigneur (pas une poupée un baigneur, c’est ce qui se faisait beaucoup à l’époque) me tend les bras,   illico presto baptisé « CLAUDINET ».

Mes parents, calmes, sereins, heureux de me voir émerveillée et moi absolument baba devant cette féerie de bougies (à l’époque il n’y avait pas de guirlandes électriques)

Mais vous devez vous dire :

« tu parles d’un Noël inoubliable, pourquoi était-ce inoubliable, jusque là la petite sylviane n’a rien vécu d’extraordinaire »

j’y arrive 

POURQUOI CE NOËL 1947 EST-il UN NOËL INOUBLIABLE ?

Parce qu’il régnait dans cette pièce une ambiance de joie et de bonheur qui hélas n’a eu lieu qu’une fois dans ma vie.

Ils ne s’entendaient pas, se chamaillaient sans arrêt (enfin chamaillaient est un mot bien littéraire pour désigner la chose …)

Menaces de divorce, risques de voir le couple exploser à tout instant, tiraillée entre eux et leurs discordes, je n’ai plus jamais passé un Noël calme et heureux, sauf celui-là.

A chaque fois que je pense Noël heureux tout de suite je me projette dans cette pièce, avec eux qui s’entendaient, qui étaient gentils l’un avec l’autre.

Un miracle au vu des années qui ont suivi (et ce jusqu’à la fin de leurs vies)

Et puis, ce parfum,  ce parfum qui m’a accompagnée pendant des lustres avait fait de ce Noël un instant exceptionnel, il faisait partie de la fête, il « a ancré à jamais cette sensation de joie et de sérénité »

ET …  JE RETROUVE « THE PARFUM »

J’ai 25/26 ans et un jour dans un grand magasin parisien une femme passe devant moi avec «THE PARFUM » ce parfum que j’ai dans les narines depuis plus de 20 ou 22 ans

Pas question de laisser partir la femme au parfum sans qu’elle ait lâché son secret : « c’est SHALIMAR »de Guerlain.

Shalimar et moi faisons équipe depuis lors et chaque pschitt pschitt me replonge avec délice dans ces souvenirs heureux , CE NOËl INOUBLIABLE

Je vous ai déjà parlé dans d’autres articles des ancrages que nous nous trimballons pendant toute notre vie. Certains heureux et d’autres moins.

Je vous conseille vraiment chaleureusement de faire les exercices pour ANCRER LES MOMENTS HEUREUX DE VOTRE VIE :

RETROUVER LA PÊCHE EN 2 SECONDES et  DEVENIR ZEN EN 2 SECONDES

Et vous, avez-vous aussi un noël inoubliable dans vos souvenirs ?

 

exercicesAIDEZ QUELQU’UN À PASSER UN NOËL INOUBLIABLE 

Allez rendre visite à un enfant hospitalisé (ou des adultes aussi bien sûr), faites les courses de la voisine qui ne voit plus très bien…


Un coup de téléphone à la petite Mamie du 5e, un morceau de bûche et un moment passé avec le couple de retraités du 1er qui ont perdu leur enfant … 

Soyez créatifs et imaginatifs un TOUT petit moment de votre temps peut transformer pour certains un moment de tristesse et de solitude en un NÖEL INOUBLIABLE,

alors allez-y soyez le Père Noël pour quelqu’un.

Maintenant une chanson « ringarde » mais qui me rappelle les noëls d’autrefois (plus que ringard je sais mais vos mamans seront peut-être contentes de l’entendre et vos petites mamies aussi)

PETIT PAPA NOËL de Tino Rossi

 

Sur mon autre blog : LES CHEMINS DE L’INTUITION 

« Si vous avez un problème ou une difficulté, l’intuition vous aide à les résoudre » 

Un Joyeux Noël pour vous tous

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

18 Réponses to “Un noël inoubliable”

  1. Bonsoir Sylviane,

    Tino Rossi quel bonheur ! Tu me replonge dans les quelques Noël heureux passé chez ma grand-mère. J’ai eu cette chance.

    Tu me fait me remémorer un Noël ou j’étais très jeune, j’avais reçue un paire de charentaise et une orange mais tu ne peux pas savoir comme j’étais heureuse, j’avais l’impression d’avoir reçue la lune. Année difficile surement à l’époque pour mes parents. Et au vu du contexte, je pense que j’étais trop contente d’avoir reçue un cadeau que j’ai accueilli comme une reconnaissance de leur part à mon égard.

    J’ai connu l’époque des baigneurs et j’ai joué avec, ma tante de 8 ans mon ainée me les prêtait.

    Je comprend cette empreinte de parfum, nous sommes chacun accroché à quelque chose qui nous à rendu heureux…fait rêver…transporter vers un ailleurs et qui nous porte dans notre existence.

    Vois-tu quand j’ai été à la recherche d’un appartement en 1999, je commençais à désespérer quand je suis tombé sur celui ou je suis encore actuellement, sur l’appartement qui avait un ressenti, de part les fenêtres, un ressenti ou j’avais retrouvé l’ambiance d’un chez moi connu. D’ailleurs la propriétaire m’a répondu qu’elle ne pouvait faire autrement que de me l’accorder au vu de mon insistance pour l’obtenir.

    Je m’égare…Ah oui, la magie de noël, nous gardons tous en nous des souvenirs précieux comme des diamants ayant des pouvoirs de nous faire nous tenir droit dans la vécu de notre vie.

    Merci Sylviane de ce partage. J’aime vraiment.

    Hélène
    le dernier article de Helene@Objectif-Reussite ,Noel merveilleux tout en émotionsMy Profile

    • 20 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Hélène

      Ah l’époque des baigneurs et ensuite bien longtemps après les premières poupées mais j’avoue qu’habitué aux baigneurs, je n’ai jamais été très fan des poupées, elles venaient trop tard

      Ma mèere me disait aussi qu’enfant elle n’avait eu qu’une orange et qu’en 1918 quand les américains sont arrivés dans la Sarthe (elle était de là) ils donnaient du chocolat aux enfants des écoles ce qui a été une découverte pour tous les gosses.

      Aujourd’hui on nous rebat les oreilles avec toutes les marques de choco mais les gosses donnent-ils de la valeur à tous ces desserts qu’ils ont à profusion ?

      Long et épineux débat

      Merci Hélène pour tes commentaires qui sont toujours pertinents et pleins de sensibilité

  2. 19 décembre 2013

    Sco@routine couple Répondre

    Bonsoir Sylviane,

    J’aime beaucoup l’histoire de ton Noël inoubliable. C’est vraiment touchant et tu peux t’y replonger chaque fois que tu te parfumes… Shalimar de Guerlain : je vais aller le humer dès que je passe devant un comptoir à cosmétiques. 😉

    J’ai connu de beaux Noëls, car j’ai eu une enfance heureuse et n’ai manqué de rien. C’était magique. Je pense que je n’ai eu que de beaux Noëls.

    Mon plus beau Noël, le plus magnifique que je pourrais imaginer n’arrivera jamais, mais il est là dans ma tête comme sur une carte de Noël.

    Les temps changent quand on devient adulte et qu’on a pas d’enfants à qui parler du Père Noël. Dans ce cas, comme tu le suggères : pourquoi ne pas être le Père Noël pour quelqu’un?

    Joyeuses Fêtes à tous,

    Sco!
    le dernier article de Sco@routine couple ,Petite histoire de couple drôle : la reine du foyer est devenue…My Profile

    • 21 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Sco!

      Tous les enfants devraient avoir un Noël « peaceful » mais hélas peu sont dans ton cas et ça te fait au moins de bons souvenirs avec tes parents

      Remarque bien que je crois qu’à part mon Claudinet le baigneur j’ai dû avoir d’autres cadeaux mais je ne m’en souviens pas du tout ce qui me revient toujours à l’esprit c’est ce magnifique sapin et évidemment shalimar qui est lié pour la vie à ce souvenir impérissable

      Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année

  3. Bonjour Sylviane,
    Voici une bine belle histoire de Noël. Enfant, je ne me souviens pas de Noël extraordinaire. Ceux qui me restent en mémoire ce sont ceux où mes enfants, puis après mes petits-enfants, ouvraient des yeux émerveillés devant le sapin enluminé et restaient baba à regarder tous les cadeaux autour.
    C’est ce que l’on voit dans leurs yeux qui fait aimé Noël.
    Belle et douce journée.
    Danièle
    le dernier article de Danièle de Forme et bien-être ,Le plus beau Noël dont je me souvienne.My Profile

    • 21 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Danièle

      Comme tu m’as raconté ton enfance je crois bien que tu n’as pas dû avoir de très beaux noëls dans ton enfance même si avec tes petits-enfants et peut-être même tes enfants tu t’es rattrapée

      Noël est ou devrait être un moment magique pour les enfants, un moment de paix et d’harmonie et puis sentir que quelqu’un les aime, quelqu’un qui leur montre combien ils sont uniques et importants et c’est bien triste qu’il n’y ait pas davantage des personnes qui comprennent ça surtout chez ceux à qui on confie des enfants qui sont en souffrance

  4. 19 décembre 2013

    Bernadette GILBERT Répondre

    Bonjour Sylviane,
    Les larmes ont nagé, traversé l’Atlantique et sont venues mouiller mes yeux… Quelle belle histoire, racontée avec beaucoup de talent et de sincérité. Elle dit si bien, aussi, les ravages des couples discordants !
    Il me reste 2 jours pour raconter un Noël inoubliable, moi aussi. Si je tarde, c’est qu’il m’est difficile d’en dire de beaux, comme si mes Noëls étaient tous emprunts de mes souvenirs pénibles d’enfant. Je vais trouver, maintenant que ton histoire m’éclaire sur un point : on peut avoir, d’un Noël, un bon souvenir parce que les suivants ont été pourris… ou presque !
    A très bientôt dans mon récit…
    Je lance des bisous dans l’Atlantique…
    le dernier article de Bernadette GILBERT ,Lettre ouverte : ce que sera 2014 sur cuisine-en-sante.comMy Profile

    • 21 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Oui Bernadette au milieu de bientôt 70 Noëls que j’ai vécus celui-ci (le premier) est aussi présent à mon esprit que si cela s’était passé hier.

      Bien sûr les Noëls avec mes enfants m’ont beaucoup fait plaisir mais comme je vivais avec mon mari ce que j’avais vécu avec mes parents (tiens donc !!!) les disputes étaient incessantes même ce jour-la, pas de trêve des confiseurs hélas !

  5. 20 décembre 2013

    charlotte Répondre

    Bonjour Sylviane,

    Tu es entrée dans la magie, je dirais la légende de Noël. Ce parfum qui t’accompagne depuis. Cela me rappelle l’odeur des pommes de pin qui éclataient dans le la cheminées, Ce parfum est lié à la magie de Noel. Merci Sylviane pour ce partage.
    Amicalement

    Charlotte
    le dernier article de charlotte ,QUELLES NOUVELLES DU NET ? CADEAU DE NOELMy Profile

    • 21 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Charlotte

      Toi ce sont les pommes de pin et moi Shalimar qui m’enchante encore les narines après l’avoir humé et senti pour la première fois il y a plus de 65 ans

  6. 20 décembre 2013

    Annie Répondre

    Chère Sylviane,

    Quelle belle histoire et si bien écrite vous nous avez offerte là ! J’en ai la gorge serrée encore. Aussi beau qu’un conte de Noël.
    Pour ma part, je n’en ai pas d’aussi parfaits, nous ne fêtions pas Noël dans ma famille, les seuls Noël dont je me souvienne furent dans ce que l’on appelait encore – dans les années 50 – des orphelinats qui recevaient des enfants de familles modestes désunies. Aussi étrange que cela peut paraître, dans leurs imperfections, c’était tout de même des Noël qui avaient leur part de magie, la télé n’existait pas pour nous les faire mépriser par la comparaison avec d’autres plus magnifiques. Une nuit assez froide mais magique par les rêves auxquels elle était associée, le parfum de la campagne endormie et mystérieuse, l’éclat des bougies et l’atmosphère joyeuse un peu béate même durant la messe de minuit et le retour au réfectoire pour un modeste réveillon fait de saucisson entre autres ! Pourtant, c’était un moment de bonheur car nous étions un groupe de gamines à le partager. Nous savions qu’ailleurs il existait des familles unies vivant un Noël plus parfait, notre bonheur consistait à être unies, comme une famille de substitution et momentanément en harmonie. Notre tristesse en était adoucie à être partagée, peut-être même que de ce fait elle était transcendée en une sorte d’état de grâce. Je le crois car mes souvenirs d’internat très jeune comptent parmi les meilleurs souvenirs de mon enfance alors que ceux passés dans ma famille sont marqués au coin de la pire des désillusions.
    Enfin, je me suis permis de vous raconter cela car votre belle sincérité appelait la mienne.
    Tout au long de la lecture de votre merveilleux souvenir, j’ai ressenti d’embrasser et serrer sur mon coeur l’adorable fillette que vous étiez.
    Je vous souhaite un très heureux Noël.

    • 21 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Merci Anne pour votre commentaire qui m’a aussi beaucoup émue

      Mes souvenirs d’internat sont d’une tristesse et d’un désespoir profond quand j’y pense, toujours enfermée en butte à la hargne d’une novice qui m’avait prise en grippe je ne voyais pratiquement jamais mes parents qui travaillaient dur pour m’offrir cette éducation « excellente » selon eux

      Une prison pour moi c’est ainsi que j’en ai parlé la première fois à ma psy (au lieu de pension, acte manqué flagrant) mais j’avais quand même la chance d’avoir une amie dont les parents étaient vraiment des amis pour moite qui venaient parfois me sortir de cette pension de cet internat de malheur

      Vous n’avez pas eu cette chance donc mon problème est vraiment tout à fait sun$bjectif et il y a toujours des gens qui souffrent plus que nous c’est certain

      Excellentes fêtes de fin d’année pour vous et votre famille

  7. […] article m’a été inspiré par Sylviane que je remercie et venant en réponse aux différentes réactions suite à son message sur la vie […]

  8. […] “Un Noël inoubliable”  le seul Noël tranquille et merveilleux de toute mon enfance […]

  9. 27 décembre 2013

    Fabrice Béal Répondre

    Bonjour Sylviane,

    Cet article est très chouette. Etant enfant, Noël était très important pour moi. La magie qui opérait à chaque fois m’a laissé des souvenirs inoubliables. C’était l’ambiance, cette joie que nous partagions tous avec mes parents et ma soeur.

    J’ai eu cette chance d’avoir une enfance heureuse. Elle me donne beaucoup de force aujourd’hui, c’est ma madeleine de Proust.

    J’aime toujours la magie de Noël. Cette période me rappelle ma mère et mon enfance heureuse.

    Ton histoire avec ce parfum montre à quel point les ancrages peuvent être puissants. L’émotion est comme cristallisée… La mémoire olfactive est une des plus fortes que je connaisse. Les parfums me font le même effet et j’ai du mal à les « enlever » de ma tête même en le voulant.

    Ca donne envie de travailler les ancrages.

    Merci pour ce beau témoignage.

    • 28 décembre 2013

      sylviane Répondre

      Bonjour Fabrice

      Oui certains enfants ont connu une enfance choyée et heureuse, je ne peux pas dire que mon enfance a été malheureuse mais le contraire n’est pas vrai non plus. Toujours enfermée, toujours loin de mes parents ne me permettent pas de dire aujourd’hui que ce fut une enfance heureuse.

      Oui, les souvenirs olfactifs sont importants pour beaucoup et Monsieur Proust et sa petite madeleine ne viendra pas me contredire

      Merci pour ton témoignage et ta fidélité

      Bonne Année

  10. 30 décembre 2013

    Amandine Répondre

    Histoire très émouvante!!!
    Merci de ce partage
    le dernier article de Amandine ,Ce site web vous permet de dégotter une maison de retraite médicalisée.My Profile

  11. […] article m’a été inspiré par Sylviane que je remercie et venant en réponse aux différentes réactions suite à son message sur la vie […]

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article