Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha

Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais



Une journee ordinaire de stress

Le stress est la maladie du siècle comme chacun sait et,  une chose aussi est sûre, c’est que d’une façon générale nous nous stressons souvent pour tout et pas grand chose alors que ça ne sert absolument à rien de se mettre la rate au court bouillon parce que stresser n’est vraiment pas la solution et  ça j’en sais quelque chose

Mais ma chère Jung vous êtes gentille alors quoi faire ? Ne pas stresser,  ah Monsieur de la Palisse aurait adoré ça ! Comment faire ? Réponse dans l’article et que du vécu je vous le garantis

COMMENT SE STRESSER UN MAX EN 24H CHRONO

Réveil tôt, trop tôt, pas assez dormi, vite la douche il va falloir réveiller les enfants, aller promener la chienne parce que bien sûr personne ne prendra le temps de le faire si je n’y vais pas et c’est tous les matins la même chose, pourquoi j’ai voulu faire plaisir à mon fils en lui achetant cette fichue chienne c’est toujours moi qui me coltine les promenades eue suis pourtant crevée ils le savent mais non c’est moi qui fais tout … allez vite la laisse en avant

et allez un premier coup de stress

Vite vite la on prépare le petit déjeuner des gosses, moi je prends mon café en vitesse on verra si j’ai le temps de manger un petit bout de pain oui mais si je ne prends pas le temps j’aurai faim sur le coup de 10h oui mais si je prends le temps maintenant je ne pourrai peut-être pas préparer une partie du dîner de ce soir zut

et allez un coup de stress

stressé épuisé
stressé épuisé

Allez debout la marmaille, il est temps, allez debout A. c’est toujours la même chose tu trainasse le soir et le matin plus personne, allez debout ah zut zut elle ressemble vraiment à son père ah ne pas pensez à lui il a la belle vie lui, et c’est moi qui me coltine les gosses bien sûr, quel salaud ah ne me parlez pas de ce type ça me fiche en boule allez debout tout le monde …

et allez un coup de gros stress (ah oui dès qu’on me parle de mon ex. ça me fiche en boule)

tu vas arriver en retard au lycée, et toi S. tu as vu comment tu es attifé où est ton blouson … comment tu l’as encore oublié à l’école et tu es sûr que tu ne l’as pas perdu ? Et moi de penser « s’il a perdu son blouson, il va falloir en acheter un autre et les finances sont plutôt en baisse forcément sans pension alimentaire … ah je ne peux pas penser à ce salaud sinon je me fiche en boule mais bon il va encore falloir mettre la main au porte-monnaie pas très rigolo (toujours en train de penser aux trucs les PLUSSSSSS PIRESSSSSSS !!!

et allez un autre coup de gros stress

Bon ça y est tout le monde est en route, bisous bisous travaillez bien à l’école vite vite dépêche-toi Jung j’espère que le car ne va pas passer en retard, ah le voilà,  tiens il est en avance zut zut,  un petit sprint j’ai horreur de me dépêcher le matin ça me stresse pour la journée ah zut rezut il est plein,  je vais être debout ça commence bien la journée

Et me voilà dans le car…  j’espère que le train sera à l’heure et j’espère aussi que j’aurai une place assise c’est crevant de passer presque 1 heure debout, tiens le quai est bondé, zut zut il y a sûrement un problème , ah lala ! je vais arriver en retard, j’ai horreur d’arriver en retard et je n’aurai pas de place assise le train arrive déjà plein , zut zut j’en ai marre franchement c’est toujours la même chose quand il n’y a pas de grève ou d’accident de voyageur il y a encore autre chose, toujours quelque chose

et allez donc un autre très gros coup de stress

comment, ils annoncent une heure de retard mais qu’est-ce que je vais dire à mon patron c’est la 2e fois cette semaine que ça arrive, zut zut j’en ai vraiment marre de cette course et de cette vie, c’est la course du matin au soir on ne peut rien programmer car ces fichus trains ou métros nous fichent la vie en l’air, j’en ai marre vraiment

et allez un coup de stress supplémentaire

stressé
stressé

Arrivée au bureau, excusez-moi oui encore en retard cette semaine (mais je reste tous les soirs jusqu’à plus donc je compense largement suis-je en train de penser) mais n’empêche ça me stresse d’arriver en retard alors que ce n’est pas de ma faute et en plus je suis obligée de rester tard le soir et arrivé chez moi à des heures pas possibles

Retour à la maison, problème de train ? Oui non ? Non, j’arrive enfin à la gare il est plus de 20h zut zut j’ai raté le car et je dois attendre attendre 30 minutes le prochain … mais vous voulez m’expliquer pourquoi ils mettent des cars pour la Pyramide seulement toutes les 30 minutes alors que pour les autres destinations c’est 15’ vraiment ils font tout pour nous embêter …  vous arrivez crevés et il faut encore attendre le car et il n’y a même pas de banc pour s’asseoir, j’en pleurerai

et allez encore un petit coup de stress

Arrivée à la maison, tout traîne les gosses sont affalés devant la TVcomment vous n’avez pas fait vos devoirs allez vite vite vous rangez vos affaires on va dîner, zut zut pas une minute à moi, allez à table et enfin repos ? Non, « Maman » me dit mon fils « il faudra aller voir la maîtresse et il faut aussi que samedi on aille voir pour le foot et ma fille de surenchérir et moi j’ai besoin de baskets pour la gym, on y va ce samedi aussi ? »

stress stress ça va exploser
stress stress ça va exploser

Et moi j’ai besoin de calme et de repos mais ce n’est pas possible JE SUIS TROP STRESSÉE et dire que demain ça recommencer ZUT ZUT ZUT !

Ça c’était avant quand j’étais une cocotte-minute ambulante toujours prête à exploser. Bien sûr j’ai fait une psychanalyse et suivi tout un tas d’ateliers,  séminaires et fait tout plein de formations alors évidemment aujourd’hui si je me trouvais dans les mêmes situations j’aurais une attitude totalement différente mais ce qui m’aide le plus aujourd’hui c’est cette phrase :

« Si votre problème a une solution pourquoi stresser et s’il n’en a pas vous stressez-vous ?  » – S.S. le Dalaï-Lama

Alors si j’avais su ça autrefois qu’aurais-je fait  ?

Tous les jours le même scénario et tous les jours il faut s’occuper des enfants, prendre le train, aller au boulot et faire ce qui doit être fait pour que ça marche bien chez vous

donc

1) quand les trains sont en retard est-ce que ce problème a une solution ? Oui mais il ne dépend pas de vous  donc VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE alors pourquoi vous mettre en colère et stresser puisque ce problème  NE DÉPEND PAS DE VOUS, mieux vaut emporter un bon bouquin et prendre votre  mal en patience ou partir 2 trains plus tôt

2) tous les jours il faut réveiller les troupes et faire en sorte qu’ils n’arrivent pas en retard OK Est-ce que ce problème a une solution ? Oui , il suffit de prendre les décisions qui s’imposent et parler avec les enfants CAL-ME-MENT –

ÇA, ÇA DÉPEND DE VOUS (ici de moi bien sûr) donc soufflez un bon coup et étudiez la meilleure façon de résoudre les problème UN PAR UN et restez cool et puis … entre nous si vos enfants arrivent en retard et qu’ils sont collés ma foi cela ne leur fera peut-être pas de mal non ?

3) Si vous arrivez en retard au boulot mais que vous récupérez le soir et que ça vous fiche le moral en l’air parce que vous êtes obligé/e de récupérer, est-ce que le problème a une solution ?

Oui parlez avec votre patron et voyez si vous pouvez récupérer à l’heure du déjeuner et là encore pourquoi stresser puisqu’il y a une solution et si vraiment vous n’en trouvez pas eh bien COOL, SOURIEZ non parce que vous êtes pris en photo mais parce que prendre les choses de façon positive vous permettra d’avoir moins de rides (hommes et femmes même combat anti-rides)

Fini le stress
Fini le stress, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions

Si,  à chaque problème qui surgit, vous vous posiez la question du Dalaï-lama la plupart d’entre nous irait mieux beaucoup mieux car ce sont vos pensée galopantes et négatives qui accélèrent le processus du stress.

Aujourd’hui il m’arrive comme à tout le monde d’avoir un coup de stress (impôts,de petits problèmes familiaux etc … et bien je vous garantis que je me recadre tout de suite avec la fameuse phrase

Je sais certains vont me dire ouais mais quand vous êtes au chômage, malade, en divorce sans le sou (je connais tout  ça, je vous ai dit que je vous raconterai pas d’histoires) vous n’allez pas dire que nous n’avons pas de raisons d’être stressés ? Bien sûr mais là encore je vous le dis tout de go l‘énergie que vous mettez à stresser et de l’énergie malsaine et malfaisante qui serait mieux employée à chercher du travail ou à trouver une solution.

Car il y a toujours une solution même si cela ne paraît pas évident quand vous êtes dans l’œil du cyclone

A la semaine prochaine

 

Sur mon autre blog LES CHEMINS DE L’INTUITION mes trouvailles sur la Toile

« La Gazette des Chemins de l’Intuition novembre 2014 »

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

 

 

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

22 Réponses to “Une journee ordinaire de stress”

  1. 12 novembre 2014

    Marie Répondre

    Bonjour Sylviane,

    Bravo pour ces mots si justes et les solutions si pertinentes !
    Tu m’as quand même bien fait rire, un peu jaune bien sûr…on se retrouve soi-même !

    Qui ne pourrait pas en dire autant, en transposant selon les cas.
    Car le pire c’est que, quelles que soient les situations, tout le monde en est là ou presque.
    Même ceux qu’on envie parce qu’on s’imagine que leur vie est facile, tel ton « ex ».
    A croire qu’on aime ça !
    Et ce qui stresse le plus c’est que demain ce sera pareil. L’enfer.

    Ne jamais oublier ce que tu dis si bien, l’énergie perdue ainsi serait tellement plus utile ailleurs…
    Promis je n’oublierai pas en me levant demain à 5 heures du matin.

    A bientôt.
    Marie.
    le dernier article de Marie ,Inflammation, OGM et graisse abdominaleMy Profile

    • 12 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Bonjour Marie

      Oui c’est du « vécu » je peux dire universel

      la course la course… le stress pour tout et pour rien … avant les gosses disaient « j’ai peur » aujourd’hui on entend ça me stresse finalement tout est bon « pour stresser » c’est bien ça fait marcher le commerce on voit des méthodes partout sur le Web qui promettent de surmonter le stress mais honnêtement je crois que ces 2 simples phrases résument toutes les méthodes et fiant élément ne demandent que du bon sens

      en tous les cas je les applique à la lettre et les résultats sont excellents et …gratuits

  2. 12 novembre 2014

    Marie Répondre

    Je suis tellement d’accord avec toi !
    La phrase est puissante, et suffit à nous aider partout et toujours.
    Bon, point de vue commerce, c’est pas l’idéal bien sûr…
    Marie.

    • 13 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Bonjour Marie

      Oui pour le commerce pas terrible mais honnêtement il n’y a quant à moi rien qui puisse remplacer cette phrase + apprendre à se relaxer le reste est plutôt de la rigolade mais que ça reste entre nous
      le dernier article de sylviane ,La gazette des chemins de l’intuition novembre 2014My Profile

      • 13 novembre 2014

        Marie Répondre

        Natürlich !
        Zwischen dich und mich.
        Tschüss.
        Marie.

  3. 13 novembre 2014

    Brigitte Répondre

    On sent le vécu, Sylviane !
    Je connaissais la phrase :
    « S’il n’existe aucune solution au problème, alors pourquoi perdre du temps à s’en inquiéter ?  »
    Et s’il existe une solution au problème, alors pourquoi perdre du temps à s’en inquiéter ? »
    Bien entendu, ce serait formidable si c’était aussi simple, et si une phrase, fut-elle du Dalaï Lama, suffisait !… Hélas, au quotidien, la vie est faite de stress, de tensions, de doutes, de peurs et de surprises heureuses mais pas toujours. Tout au plus, pouvons-je relativiser sur certains points pour diminuer la dose qui m’habite. Mais pas sur tout, pas tout le temps… le stress me colle à la peau dans ma vie sans pitié qui va bien trop vite et qui exige tellement de moi : répondre aux besoins, assumer, agir, gérer, performer, réfléchir, faire les bons choix, faire face, ne pas flancher, avancer, redresser les épaules, rattraper les erreurs, et j’en passe… tant de facteurs qui font le lit du stress… (Serai-je à la hauteur ?)
    J’aspire à faire mienne cette phrase de Pierre Rahbi : « Arrêter de courir et de consommer pour privilégier le simple bonheur d’exister… » mais il me semble que tant que d’autres vies dépendront de la mienne, ça ne sera pas possible. Un jour, sans doute, je suivrai vos conseils, auxquels j’adhère, mais qui, hélas, sont, à ce jour, irréalisables.
    J’espère simplement que d’ici là, le stress n’aura pas eu raison de moi ! Lol !
    B.

    • 13 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Bonjour Brigitte

      Vous savez quand nous avons des enfants il est souvent difficile de faire abstraction de leurs problèmes même quand ils sont grands (ils seront toujours « nos petiots non ?) mais il y a quelques années j’ai décidé d’appliquer UNIQUEMENT cette phrase dans toutes les situations de ma vie car je recommençais à me stresser et même mon blog sur le stress me stressait (un comble) depuis je me porte vraiment beaucoup mieux franchement mais ce n’est pas toujours instinctif je dois me faire « violence » si j’ose dire
      le dernier article de sylviane ,La gazette des chemins de l’intuition novembre 2014My Profile

      • 14 novembre 2014

        Brigitte Répondre

        Et bien je vous envie, Sylviane, et j’espère qu’un jour la sérénité frappera à ma porte aussi !
        Hélène a raison, il faut déjà apprendre à dire « non », c’est un premier pas. Je dois dire que j’y parviens de mieux en mieux, ce qui ne me rend pas sympathique à ceux qui avaient l’habitude que je dise « oui » !… Mais qu’importe. Par rapport aux enfants, je crois qu’à mesure qu’ils gagneront en autonomie et en indépendance, je gagnerai en liberté physique et morale. Et j’avoue, avec un brin de culpabilité, que j’aspire à ce moment, même s’il signifie moins les voir, moins en profiter, moins faire des projets avec eux… C’est la vie qui va, évidemment. Encore quelques années de vrai stress pour les mettre sur la bonne route !…
        B.

        • 14 novembre 2014

          sylviane Répondre

          Oui Brigitte, le fait d’avoir des enfants stresse surtout si on les enlève seules alors c’est vrai que lorsqu’ils partent du nid nous pouvons respirer et il n’y a pas de culpabilité à avoir car c’est le cycle de vie qui veut ça

          Croyez-moi vous atteindrez la sérénité car ce que je vois au fil des articles que vous commentez c’est que vous vous remettez en question et ça peu de gens le font hélas alors haut les coeurs et vive vous (parce que vous le … méritez bien (et l’autre aussi celui de l’oréal)
          le dernier article de sylviane ,La gazette des chemins de l’intuition novembre 2014My Profile

          • 16 novembre 2014

            Brigitte Répondre

            Merci, Sylviane, pour ce très gentil satisfecit qui me touche !
            C’est se remettre en question pour améliorer les choses, voire sa vie qui en vaut la peine, non ?
            Mais je vous accorde que, dans ce monde de paramécies, ce n’est pas donné à tout le monde !… Lol !
            B.

  4. 13 novembre 2014

    Brigitte Répondre

    Oups… j’ai voulu dire « puis-je »…. Désolée.
    B.

  5. 13 novembre 2014

    Helene Répondre

    Bonsoir Sylviane,

    Quelle course ! Ton vécu me renvoie au mien certains jours dans ma profession. Dringggg… le téléphone fixe sonne, je réponds, dringgg… le téléphone portable sonne, (ne quitter pas) de l’autre oreille je réponds. Toc, toc… entrez… une minute, toc,toc… entrez.. Oui, Hélène, tu sais… et l’autre de renchérir… Stop !
    Et bien non, pas stop. L’avalanche continue, chacun y va de son refrain se croyant tout seul à avoir un problème et à régler de suite, s’il vous plait. A croire que tous se sont donner rendez-vous au même moment pour avoir réponse sur le champ. Je suis la cible du stress, qui avec ses tentacules, essai de m’anéantir. Je résiste !
    Comment je fais ? J’ai appris à dire non, du moins à faire entendre que la résolution du problème peu demander un peu de temps mais qu’il est entendu. Différer ce qui n’est pas urgent. J’ai appris à me fermer aux attaques en écoutant de façon empathique et donnant réponse avec un raisonnement adapté.
    Gérer le stress demande d’avoir la connaissance de soi et de l’autre, me semble t-il.

    Et dans ma vie de tout les jours maintenant ? Je prends du recul ! Nouveau (pas tant que ça) pour moi cette notion, et ça fait du bien. Se prendre la rate au court bouillon, ne sert strictement à rien qu’à se bousiller le système.
    le dernier article de Helene ,Savoir prendre les bonnes décisions pour réussirMy Profile

    • 14 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Oui Hélène

      Chacun et chacune a sa façon de vivre 24h de stress chrono et si on prenait le temps de s’arrêter de respirer un bon coup et de se dire la phrase du Dalai-Lama je pense que les choses iraient beaucoup mieux car finalement c’est une boule de neige si tu es stressée, tu stresses les autres souvent même sans t’en rendre compte et l’autre stressé stresse à son tour quelqu’un et au bout de la chaîne c’est l’enfer ce que j’ai vécu et fait vivre à mes enfants tellement je n’en pouvais plus

      Mais pour répondre à Brigitte c’est vrai qu’avec le temps quand les enfants s’envolent du nid on peut respirer un peu
      le dernier article de sylviane ,La gazette des chemins de l’intuition novembre 2014My Profile

  6. 13 novembre 2014

    Helene Répondre

    Oups.. J’ai oublié de saluer ton humour Sylviane ! Merci.
    le dernier article de Helene ,Confiance en soi, Parole percutante accompagnée de Philosophie de vieMy Profile

    • 14 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Tu sais Hélène dans les pires moments de ma vie et Dieu sait s’il y en a eu j’ai toujours réussi à me moquer de moi-même ce qui m’a bigrement aidée et ça continue aujourd’hui j’aime bien me moquer de Jung ça lui remet les pendules à l’heure !
      le dernier article de sylviane ,La gazette des chemins de l’intuition novembre 2014My Profile

  7. 16 novembre 2014

    Sco!@couple routine Répondre

    Bonsoir Sylviane,

    Hé que je me reconnais dans se lever trop tôt le matin et ne pas avoir assez dormi! Sans suffisamment de sommeil réparateur, pas moyen de se sentir reposé et de gérer le stress efficacement. Si on a besoin de plus de sommeil, il y a une solution : se coucher plus tôt et couper sur les activités de la soirée ou les heures de travail tardives ou adapter sa vie selon son horloge personnelle…

    Gérer le stress c’est quand même un défi. Et je suis d’accord avec toi de mettre l’énergie sur les recherches de solutions au lieu de la gaspiller en stress…

    Amicalement,

    Sco!
    le dernier article de Sco!@couple routine ,Comment faire revenir des sentiments amoureux après une rupture?My Profile

  8. 17 novembre 2014

    Marie Répondre

    Bonjour Sylviane,

    La réponse que tu as faite à Sco!, et que je viens de recevoir, m’a fait rire, je reviens.
    Oui, on rumine nous les humains, et c’est connu comme étant très dangereux en plus pour l’état de la planète !
    Notre petit vélo est actif en permanence et nous gâche la vie.
    Notre seul ennemi peut-être.

    Bon courage pour la rénovation des lieux.
    Marie.
    le dernier article de Marie ,La fatigue un signe de mauvaise digestionMy Profile

    • 17 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Oui Marie, mais c’est ça nous sommes des ruminants toujours en train de cogiter là-haut

      Je travaille en ce moment avec ma fille ou plutôt je lui sers de cobaye dans la formation THE WORK qu’elle suit depuis bientôt 1 an et mazette ça décoiffe car c’est uniquement sur nos tout le fatras de pensées et de re pensées est-ce vrai ce que nous pensons, en avons-nous la certitude, etc etc … bon ça déménage parce que finalement nous sommes des ruminants et c’est plus que prouvé par les exercices qu’elle me fait faire et nous travaillerons ça jusqu’à … la fin de notre vie Rigolo comme truc non ?
      le dernier article de sylviane ,Un guide d’accompagnement pour le deuil : l’Oracle “il s’appelait”My Profile

  9. 23 novembre 2014

    hannah@techniqueTipi Répondre

    Bonjour Sylviane,
    C’est bien la maladie du siècle, bien avant
    le diabète ou l’obésité!
    C’est vrai que ta valse de la bonne mère
    donne le tournis!
    Je n’ai eu qu’une période de ma vie où
    j’étais sous stress permanent jusqu’à ce que je
    m’aperçoive que c’était ma relation affective
    qui générait ça en moi.
    J’ai été plus prudente par la suite dans le choix
    de mes compagnons!
    Aujourd’hui, le stress, connait peu mais je ne suis
    pas à l’abri, comme toi, de me refaire une petite
    mémoire d’un truc pas encore libéré!
    le dernier article de hannah@techniqueTipi ,Faites-vous cette erreur de croire que la confiance en soi va vous rendre heureux ?My Profile

    • 24 novembre 2014

      sylviane Répondre

      Bonjour Hannah

      Ça aussi, je veux dire le mauvais choix des hommes dans ma vie me donnait du stress mais le pire était de loin le syndrome de la super mother (super mère) il faut être opérationnelle, il faut leur donner une bonne alimentation, il faut bien les élever il faut il faut brrrr quand j’y pense je me suis stressée comme une dingue et les gosses avec aujourd’hui je ferai différemment

      Mais ne suis-je pas arrivée à ce que je suis aujourd’hui à cause de ce que j’étais avant ? Bien sûr que si alors il fallait probablement en passer par ça
      le dernier article de sylviane ,Un guide d’accompagnement pour le deuil : l’Oracle “il s’appelait”My Profile

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article